«Toutes les femmes» invitées à porter le voile : le président autrichien fait polémique

«Toutes les femmes» invitées à porter le voile : le président autrichien fait polémique Source: Reuters
Le nouveau président autrichien s'est attiré de nombreuses critiques après ses dernières déclarations polémiques sur le voile

Alexander Van der Bellen, élu récemment à la tête de l’Autriche, a soulevé un tollé après des déclarations controversées lors d’une discussion avec des jeunes. Elles portaient sur la possibilité de voir l’ensemble des femmes porter le voile.

«Chaque femme a le droit de s’habiller comme elle le souhaite, c’est mon avis personnel sur ce sujet. Si l’islamophobie continuait à se répandre, arriverait le jour où l'on devrait demander à toutes les femmes de porter un voile par solidarité avec celles qui le font pour des raisons religieuses.» Ces paroles sont celles d’Alexander Van der Bellen, l’écologiste qui a battu le candidat anti-immigration Norbert Hofer lors de la dernière élection présidentielle autrichienne.

Avec ces déclarations, le nouveau chef de l’Etat s’est attiré les foudres d’une partie de l’opinion publique de son pays. Sur Twitter, de nombreux Autrichiens se sont offusqués de ces propos.

L'un d'eux a mis en avant que de nombreuses femmes avaient voté pour l'homme politique écologiste. Avec ironie, il leur a lancé : «Bien joué.»

En réponse à la polémique, Alexander Van der Bellen a publié un communiqué sur Facebook, dans le quel il  affirme que les femmes voilées en Autriche font l’objet d’une certaine «hostilité publique».

Lire aussi : Le Conseil islamique de Norvège opte pour une femme intégralement voilée pour sa communication

Le port du voile est un sujet propice à la controverse depuis plusieurs années en Europe. Le mois dernier, la Cour de justice européenne a estimé que les employeurs pouvaient l'interdire à leurs employées sur le lieu de travail.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales