Les soutiens internationaux à Emmanuel Macron affluent après le premier tour

Les soutiens internationaux à Emmanuel Macron affluent après le premier tour

Alors que les yeux de l'Europe et du monde étaient braqués le 23 avril au soir sur le premier tour de la présidentielle, plusieurs personnalités internationales ont réagi aux résultats envoyant Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour.

Mise à jour automatique
  • Le ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders a apporté son soutien à Emmanuel Macron. Premièrement pour «faire battre Marine Le Pen» et, deuxièmement pour «relancer la construction européenne», a-t-il confié à la radio Bel RTL.

    Selon le chef de la diplomatie belge, Emmanuel Macron est «un des rares candidats qui a clairement parlé de l'Union européenne pendant la campagne. C'est une bonne chose que l'on puisse avoir à côté de soi des gens qui veulent vraiment discuter du projet européen, parce qu'il faut le reconstruire. Mais il faut rester dans l'Union européenne et continuer à partager un projet de paix en commun».

  • Le Kremlin a annoncé «respecter» les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française et souhaité des relations «mutuellement bénéfiques» entre Paris et Moscou.

    «Nous respectons le choix des Français. Nous sommes partisans de la mise en place de bonnes relations mutuellement bénéfiques avec la France», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence publique Ria Novosti.

  • Un premier sondage donne une idée des reports de voix au second tour, plutôt favorables à Emmanuel Macron.

  • Le député néerlandais Geert Wilders, l'un des rares alliés de Marine Le Pen, a vu dans ce premier tour «une journée radieuse pour les patriotes en France et ailleurs qui veulent plus de souveraineté nationale, moins d'UE et d'immigration». «Je viens juste de lui envoyer mes sincères félicitations», a-t-il déclaré à l’agence de presse néerlandaise ANP.

  • Le Premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, a fait preuve d'un grand optimisme quant aux chances d'Emmanuel Macron : «Il faut encore attendre le scrutin final, mais l'Europe a besoin d'une France ouverte d'esprit et allant vers la réforme», a-t-il écrit en anglais sur Twitter.

  • George Osborne, l'ex-ministre britannique conservateur des Finances devenu depuis quelques temps rédacteur en chef du quotidien Evening Standard, a félicité son «ami» Emmanuel Macron, voyant en lui «la preuve que l'on peut gagner depuis le centre».

  • Le négociateur en chef du Brexit pour l'UE, le Français Michel Barnier, s'est lui aussi réjoui sur Twitter : «Patriote et européen, je ferai confiance le 7 mai à Emmanuel Macron. La France doit rester européenne !»

  • L'ex-leader du parti souverainiste britannique UKIP, Nigel Farage, a publié un tweet dans lequel il constate qu'Emmanuel Macron s'est exprimé «devant un drapeau européen». «Cela veut tout dire», a-t-il également écrit.

  • L’euro a connu une forte hausse après l’arrivée en tête d’Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle en France. La monnaie européenne est passée de 1,07 à 1,09 dollar, son plus haut niveau depuis début novembre 2016.

  • Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a appelé Emmanuel Macron pour le féliciter.

Découvrir plus

Si les réactions en France ont fusé dès l'annonce des premières estimations après le premier tour, elles n'ont pas non plus tardé à se faire entendre à l'étranger. Alors que les électeurs français ont placé Emmanuel Macron et Marine Le Pen en tête, plusieurs personnalités à l'international se sont déjà exprimées.

Lire aussi : Hamon et Fillon éliminés : l'«UMPS» condamné par les électeurs ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.