Vives tensions dans les rues de Bruxelles entre militants pro-kurdes et pro-Erdogan (VIDEO)

Vives tensions dans les rues de Bruxelles entre militants pro-kurdes et pro-Erdogan (VIDEO)© Capture d'écran Ruptly
Manifestation spontanée des Kurdes à Bruxelles le 30 mars

Plusieurs individus ont été attaqués alors qu'ils se rendaient au Consulat de Turquie pour voter dans le cadre du référendum turc. Une manifestation spontanée pro-kurde a éclaté en conséquence, à laquelle ont répondu des militants pro-Erdogan.

Trois Belgo-turcs ont été attaqués à coup de couteau le 30 mars devant le Consulat turc dans la capitale belge. Ils s'apprêtaient à voter dans le cadre du référendum constitutionnel voulu par Ankara. D'après l'agence de presse kurde Firat News, les victimes seraient des Kurdes et auraient été pris pour cible par des partisans de l'AKP, la formation politique islamo-conservatrice dirigée par le président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Toujours selon Firat News, les agresseurs auraient porté des coups de couteau aux trois victimes, blessant gravement l'une d'elle après l'avoir touché au cou. A la suite de leur attaque, les partisans de l'AKP auraient pu se réfugier à l'intérieur du Consulat.

La porte-parole de la police Bruxelloise Ilse Van de keere a confirmé qu'un incident avait eu lieu entre des partisans pro-Erdogan et des opposants : «On a dû intervenir car il y avait des incidents. Plusieurs personnes ont été blessées et ont été transportées à l'hôpital.»

Une manifestation spontanée de militants kurdes a éclaté devant le Consulat peu après l'incident, en signe de protestation. Ils ont été rejoints par un groupe de partisans du président turc mais la police est parvenue à maintenir le calme, malgré une tension palpable. 

Recep Tayyip Erdoğan et le parti au pouvoir AKP, font actuellement campagne pour un vote «oui» lors du référendum d'avril en Turquie. Celui-ci donnerait au pouvoir la possibilité d'émettre des décrets, de déclarer l'état d'urgence, de nommer des haut fonctionnaires ou encore de dissoudre le parlement.

Lire aussi : Les Européens «vont le regretter» : des Turcs pro-Erdogan s'expriment depuis Metz (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»