Le gouvernement canadien prévoirait la légalisation du cannabis pour juillet 2018

Le gouvernement canadien prévoirait la légalisation du cannabis pour juillet 2018 Source: AFP
Le Canada emboîterait le pas à l'Uruguay et à certains Etats des Etats-Unis, qui ont déjà légalisé le cannabis

Promesse de campagne de Justin Trudeau en 2015, la légalisation du cannabis serait à l'ordre du jour du gouvernement canadien. Les provinces conserveraient un droit de regard sur les modalités de vente et l'âge minimal autorisé pour les acheteurs.

Selon CBC News, le gouvernement canadien s'apprêterait à proposer une loi de légalisation du cannabis dès le début du mois d'avril prochain. Après avoir consulté les conclusions qui lui ont été remises le 26 mars par un groupe de travail dirigé par Bill Blair, l'ancien chef de la police de Toronto, le gouvernement de Justin Trudeau aurait donc décidé de franchir le pas. 

La chaîne canadienne avance même déjà certains détails concernant le calendrier et les modalités de la proposition de loi. S'il est voté par le Parlement, le texte prendrait ainsi effet au 1er juillet 2018 – jour de la fête nationale. Le gouvernement fédéral serait chargé du contrôle de la qualité des substances commercialisées et délivrerait les autorisations aux producteurs. Dans le cas où les Canadiens souhaiteraient faire pousser leur propre marijuana, une limite de quatre plants par foyer serait instaurée.

Quant aux gouvernements provinciaux, ils pourraient décider de la manière dont le cannabis sera distribué et vendu. Ils devraient aussi compter parmi leurs prérogatives celle de fixer le prix de vente. Si l'âge minimal pour l'achat de cette substance devrait être fixé à 18 ans, les provinces devraient également pouvoir établir une limite d'âge plus élevée.

Une tendance globale qui fait débat

La légalisation du cannabis, sujet controversé au Canada, où la consommation de marijuana à usage médical est autorisée, figurait parmi les promesses de campagne de Justin Trudeau avant qu'il n'accède au pouvoir en octobre 2015. Il avait même annoncé qu'il la proposerait avant le printemps 2017 – un délai qu'il devrait donc tenir. Selon le Parti libéral canadien, dont le Premier ministre canadien est issu, le but d'une telle réforme serait d'«empêcher la marijuana de tomber entre les mains des enfants, et les profits de tomber entre les mains des criminels».

Les pays s'engageant dans la voie de la dépénalisation et de la légalisation du cannabis sont de plus en plus nombreux. Légalisé au Pérou depuis 2003, en Uruguay depuis 2013, ou encore sous condition dans huit Etats des Etats-Unis depuis 2015, le cannabis est notamment dépénalisé en Espagne, au Portugal, en Italie ou encore en République tchèque.

En France, où vente et consommation sont illégales, la question suscite régulièrement de vifs débats, à gauche comme à droite. Parmi les candidats à la présidentielle, seuls Philippe Poutou du Nouveau parti anticapitaliste et Benoît Hamon du Parti socialiste se sont déclarés en faveur de la légalisation. «C'est parce que je pense qu'il est dangereux de se droguer qu'il faut légaliser», a notamment affirmé ce dernier en février dernier.

Lire aussi : Israël dépénalise partiellement la consommation de cannabis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.