Huit arrestations au Royaume-Uni après l'attentat de Londres

- Avec AFP

Huit arrestations au Royaume-Uni après l'attentat de Londres© Hannah Mckay Source: Reuters
Image d'illustration : les policiers britannique sur le pont de Westminster à Londres après l'attaque du 22 mars

La police britannique a perquisitionné plusieurs domiciles dans la nuit du 22 au 23 mars, notamment à Birmingham, après l'attentat islamiste à Londres qui a fait quatre morts. Huit individus ont été arrêtés pour le moment.

La police britannique a annoncé avoir effectué huit arrestations après avoir mené un raid dans six domiciles à travers le pays, notamment à Birmingham. L'opération est liée à l'enquête sur l'auteur de l'attaque de Londres

Plus tôt, la police indiquait avoir arrêté sept personnes, tandis que l'agence Press Association et la chaîne d'information en continu britannique Sky News avaient déjà annoncé que des perquisitions avaient eu lieu à Birmingham. La BBC a, elle, affirmé que la voiture utilisée par l'assaillant avait été louée dans cette ville.

Le chef de la police antiterroriste britannique, Mark Rowley, a par ailleurs annoncé que de nouvelles et dernières recherches devaient être effectuées autour du Parlement, à Londres.

Birmingham est un fief islamiste au Royaume-Uni. L'un des auteurs des attentats de Bruxelles et de Paris, Mohamed Abrini, y avait notamment séjourné avant de perpétrer ses attaques.

Le 22 mars, cinq personnes (dont l'assaillant) ont été tuées et environ 40 blessées (dont 29 sont actuellement soignées à l'hôpital) par une  voiture qui a foncé sur les piétons se trouvant sur le pont de Westminster à Londres. Le conducteur du véhicule a ensuite poignardé un policier près du Parlement britannique, avant d'être abattu. L'acte, d'inspiration islamiste, n'a toujours pas été revendiqué au matin du 23 mars.

La police a en outre indiqué connaître désormais l'identité de l'assaillant, mais n'a pas encore divulgué l'information au public. «La police enquête sur cet homme, ses contacts et sa provenance», a déclaré le secrétaire britannique à la Défense, Michael Fallon, à la BBC . «La police vérifie en urgence si d'autres personnes sont impliquées dans les attaques. Leurs hypothèses se penchent sur la piste du terrorisme islamiste», a-t-il indiqué.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis les attentats suicide du 7 juillet 2005, revendiqués par des sympathisants d'Al-Qaïda et qui avaient fait 56 morts dans les transports en commun londoniens.

Lire aussi : L'attaque de Londres, «un cauchemar absolu pour la police et le renseignement»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.