Du trolling aux insultes : l’escalade diplomatique turco-néerlandaise en neuf citations

Du trolling aux insultes : l’escalade diplomatique turco-néerlandaise en neuf citations© Osman Orsal Source: Reuters
Image d'illustration, Turquie

Des conseils d’«aller regarder les tulipes» aux accusations d’être une «république bananière» et de «vestiges nazis» : la Turquie et le Pays-Bas n'ont pas mâché leurs mots à l'occasion de cette crise la plus grave entre les deux pays.

En se penchant sur les déclarations des divers dirigeants retranscrites dans la presse, les Hollandais semblent être plus impassibles à propos de la brouille en cours avec Ankara, sauf pour les responsables d’extrême droite, généralement plus virulent.

Et pourtant, leurs actions ont été plus éloquentes que leurs paroles, lorsque l’avion du ministre des Affaires étrangères turc a été interdit d’accès aux Pays-Bas, alors qu’un autre ministre voulant se rendre au consulat de Turquie à Rotterdam a abruptement été prié de rebrousser chemin.

Les Nérlandais ont motivé leur démarche par un souci de sécurité, mais ce faisant ont froissé les Turcs, dont certains haut responsables se sont permis des commentaires qu’il conviendrait au mieux de qualifier de «bizarres». Alors que les deux parties se sont engagées dans une lutte spectaculaire, en donnant des leçons d’histoire, de diplomatie et de démocratie l’une à l’autre, faisons une pause pour voir si vous pouvez attribuer chacune de ces déclarations.

Lire aussi : Le drapeau néerlandais du consulat d'Istanbul arraché par des manifestants (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage