Le scandale des photos nues s’étendrait au-delà des Marines US, la Défense promet de sévir

Le scandale des photos nues s’étendrait au-delà des Marines US, la Défense promet de sévir© Reuters
Des images de militaires américaines dénudées sont réapparues sur la toile

Alors que des centaines de clichés dénudés de marines féminines ont récemment été supprimés de Facebook, l’affaire semble s’être étendue à d’autres branches de l’armée américaine, au grand dam de la hiérarchie.

Une nouvelle page, plus sécurisée et plus secrète, contenant non seulement des photos de marines, mais également de membres d’autres branches de l’armée américaine aurait été créée sur internet, rapporte la BBC, qui affirme y avoir eu accès.

«Elle est dans la Navy vers San Diego, quelqu’un a d’autres conquêtes ?», aurait écrit un internaute sous l’une des publications, au milieu de commentaires obscènes, précise le média britannique.

L’apparition de la page fait suite à la fermeture d’un groupe Facebook baptisé «Marines United», sur lequel des marines avaient posté et commenté des centaines de photos dénudées de leurs homologues féminines. Suivi par quelques 30 000 personnes, la page contenait une description tout en finesse : «Et voilà pour vous, bande d’enfoirés assoiffés… c’est simplement le sommet de l’iceberg, il y en a plus à venir.»

La hiérarchie sévit contre une violation des «valeurs fondamentales»

Face au scandale, le secrétaire américain à la Défense James Mattis a estimé, le 10 mars, que les militaires impliqués dans le scandale présumé étaient coupables de «violations flagrantes des valeurs fondamentales», promettant une enquête approfondie.

Il a également dénoncé «le manque de respect pour la dignité et l’humanité de leur semblable» des personnes impliquées.

La commission des services armés du sénat américain a prévu une audience ouverte sur l’affaire, qui aura lieu le 14 mars.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»