Etats-Unis : le nombre de fuites de données secrètes gouvernementales à la presse a doublé en un an

Etats-Unis : le nombre de fuites de données secrètes gouvernementales à la presse a doublé en un an© Dado Ruvic Source: Reuters

Si l'on en croit les statistiques officielles du Département américain de la Justice, en 2016, le nombre de données secrètes du gouvernement américain ayant fuité dans la presse a été multiplié par deux par rapport à l'année précédente.

Selon les analyses du ministère de la Justice américain, pendant l'année 2016, les autorités compétentes ont identifié 37 cas de «divulgation non autorisée d'informations classifiées». Un an plus tôt, seuls 18 cas avaient été relevés.

Les résultats des statistiques du ministère de la Justice américaine ont été publiés par la Fédération des scientifiques américains (FAS). L'organisation a obtenu ces données sur la base du Freedom of Information Act, qui oblige les agences fédérales à transmettre leurs documents officiels à quiconque en fait la demande. 

Campagne contre Trump

La Justice américaine soutient également que l'administration de l'actuel président Donald Trump subit une campagne ciblée et délibérée de transmission aux médias de matériaux confirmant prétendument des liens qu'entretiendraient Donald Trump et son administration avec Moscou.

Mais pour la FAS, le problème n'est pas spécifique à l'élection de Donald Trump. En effet, selon l'organisme, la fuite de données classées au sein des autorités est un problème déjà bien enraciné dans la société américaine.

Selon les conclusions d'un rapport d'experts du ministère de la Justice réalisé sur la période 2009-2015, le nombre moyen de fuites est de 39,7 cas par an. En 2014 et en 2011, ce nombre était de 41, en 2013, de 55, en 2012, de 46, en 2010, de 33 et en 2009 de 44.

D'après ces résultats, il apparaît que l'année 2015 aurait visiblement été celle où les informations secrètes du gouvernement ont été le mieux gardées.

Lors d'un entretien accordé à la chaîne d'information Fox News le 27 février dernier, Donald Trump a déclaré qu'il soupçonnait le camp Obama d'être à l'origine des fuites d'informations en provenance la Maison Blanche qui ont alimenté la presse américaine et internationale ces dernières semaines.

Lire aussi : Ex-conseiller de Trump : «La CIA est comme une passoire, il faut enquêter sur les partisans d'Obama»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»