«Je l'ai vu sur Fox News» : Trump trollé après ses justifications sur le pseudo-incident en Suède

«Je l'ai vu sur Fox News» : Trump trollé après ses justifications sur le pseudo-incident en Suède© Kevin Lamarque Source: Reuters
Le président américain Donald Trump

Accusé d'avoir inventé un drame qui aurait eu lieu en Suède, Donald Trump a répliqué en invoquant un reportage de Fox News sur les méfaits de l'immigration. Une explication qui a provoqué l'hilarité ou la consternation de nombreux internautes.

Le 18 février, le président des Etats-Unis Donald Trump s’était attiré la colère et la railleries de hauts responsables suédois et de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux, en laissant entendre qu’un grave incident lié à la crise migratoire venait de frapper la Suède. Or, avaient rapporté les autorités de Suède, aucun drame ne venait d'endeuiller le pays…

Face à ces réactions, le chef d’Etat américain a décidé de se justifier – sur Twitter, comme à son habitude. «Ma déclaration sur ce qu’il s’est passé en Suède faisait référence à une histoire qui a été rapportée par Fox News, au sujet de l’immigration en Suède», a-t-il tweeté le soir du 19 février.

Puis, le lendemain, le président a accusé les médias de chercher à masquer la situation suédoise à laquelle il avait fait référence : «Les "médias de fake news" essaient de faire croire que l’immigration massive en Suède fonctionne de manière merveilleuse. NON !», s’est emporté Donald Trump sur Twitter.

Ces précisions n’ont toutefois pas réussi à convaincre tous les internautes, nombre d’entre eux ayant moqué la justification du locataire de la Maison Blanche. La réplique : «Je l’ai vu sur Fox News» («I saw it on Fox News») a ainsi été tournée en dérision à de multiples reprises sur Twitter.

Un internaute a par exemple résumé l’«affaire» américano-suédoise par cette conversation fictive :

«- Trump : Les violences en Suède la nuit dernière, vous y croyez ?

- Suède : rien n’est arrivé, nous allons bien

- Trump : mais je l’ai vu sur la Fox ! Vous mentez, la Suède ! »

«"Je l’ai vu sur la Fox" ! Ce type a les codes nucléaires et n’a aucun sens des réalités ! Etes-vous effrayés à présent ?», s’est écrié un autre utilisateur de Twitter.

Lire aussi : Pour défendre Trump, l'acteur James Woods diffuse une photo du Bataclan... et embrase Twitter

«"Je l’ai vu sur Fox News" est acceptable pour ma grand-mère. Pas pour le président»

D’autres utilisateurs de Twitter ont reproché à la source d’informations de Donald Trump de manquer de sérieux. «"Je l’ai vu sur Fox News" est acceptable pour ma grand-mère. Pas pour le président», a confié avec consternation un internaute.

Certains utilisateurs du réseau social ont profité de l’affaire pour rappeler que Fox News avait affirmé, de manière erronée, que l’auteur de la récente attaque meurtrière dans une mosquée du Québec était un Marocain – alors qu’il s’agissait d’un Canadien.

«Vous vous souvenez quand le meurtrier de la mosquée du Québec était marocain ? Fox a toujours raison !», déclarait par exemple un tweet ironique.

«Trump a raison à 100% au sujet de la Suède, ne laissez pas les médias de "fake news" vous dire le contraire»

Certains internautes, néanmoins, ont souhaité exprimer leur adhésion à la vision de Donald Trump sur les méfaits de l'immigration en Suède, à l'occasion de cette interminable polémique. «Trump a raison à 100% au sujet de la Suède, ne laissez pas les médias de fake news vous dire le contraire. Ils participent en ce moment à un grand mouvement de mensonges», a par exemple tweeté une personne, le 20 février.

«Trump a malheureusement plutôt raison de mettre en lumière la Suède, comme cas d'étude d'une mauvaise politique migratoire», a de même tweeté un journaliste du magazine britannique The Spectator, en diffusant un article de cette publication à ce sujet.

Lire aussi : Affaire des « no go zones » : la mairie de Paris va porter plainte contre Fox News (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales