Le Royaume-Uni tenté par les caméras de surveillance dans les salles de classe

Le Royaume-Uni tenté par les caméras de surveillance dans les salles de classe© Getty ImageS
Un tiers des professeurs se dit prêt à porter un uniforme muni d'une caméra pour faire cours,

Un dispositif est testé dans deux écoles, permettant aux professeurs de filmer d'éventuels incidents violents ou incivilités. Une étude révèle que la présence de la vidéosurveillance dans les écoles est de plus en plus envisagée par les enseignants.

Deux écoles britanniques sont en train de tester une innovation : équiper leurs professeurs d'uniformes munis de caméras pouvant enregistrer en permanence la salle de cours afin de surveiller le comportement des élèves. 

Avec l'aval des autorités scolaires locales, ce dispositif déjà utilisé par certains infirmiers, gardiens de parking ou douaniers a pour but de réduire les incivilités et le chahut dans les écoles. Après avoir averti les élèves, le professeur peut enclencher la fonction enregistrement en cas de problème.

Les autorités ont affirmé qu'une telle mesure demeurait légale tant qu'elle respectait la loi sur la protection des données de 1998. Selon le texte, l'usage de la surveillance doit demeurer «légitime, proportionné et nécessaire». Plusieurs avocats spécialisés dans la question estiment que les professeurs ne seront dans leur droit d’activer l'enregistrement que dans le cadre d'incident plus sérieux que ceux face auxquels les policiers sont autorisés à le faire, en raison de l'âge des élèves.

Entre efficacité et menace des libertés

Tom Ellis, maître de conférence à l'Institut des études de droit pénal à l'Université de Portsmouth, a déclaré que les vidéos ainsi produites pourraient notamment servir à «l'auto-critique» des élèves. De leurs côtés, les parents et les professeurs semblent dans l'ensemble satisfaits.

D'après une étude du Times Education Supplement parue ce mercredi 8 février, plus d'un tiers des professeurs interrogés s'est dit prêt à porter un uniforme avec caméra intégrée afin de prévenir les comportements agressifs des élèves. S'ils sont minoritaires, leur nombre semble néanmoins s’accroître.

Autre phénomène notable : près de 10% d'entre eux pensent que les caméras seront un jour obligatoires dans les établissements scolaires. Généralisée dans l'espace public au Royaume-Uni, la vidéosurveillance reste marginale dans des lieux comme les écoles. Depuis plusieurs années, néanmoins, ses promoteurs estiment que le recours aux caméras pourrait être étendu aux établissement d'enseignement secondaire.

A l'inverse, les professeurs opposés à une telle mesure estiment qu'il s'agirait d'une «violation de la vie privée». Mary Bousted, secrétaire générale de l'Association des professeurs et assistants, rappelle que «les écoles ne devraient pas être transformées en prison». Elle ajoute : «Le meilleur moyen de s'assurer du bon comportement des élèves est d'appliquer une politique de discipline à tous les membres de l'enseignement, aux élèves et aux parents, avec des sanctions comprises par les élèves.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.