Sept marins russes et un ukrainien enlevés par des pirates au large du Nigeria

- Avec AFP

Sept marins russes et un ukrainien enlevés par des pirates au large du Nigeria © Jared Wickerham / GETTY IMAGES / NORTH AMERICA Source: AFP
(Photographie d'illustration)

A la suite d'une attaque de pirates dans le golfe de Guinée, huit membres de l'équipage d'un cargo ont été kidnappés. Les autorités russes sont en contact avec les autorités nigérianes afin de leur porter secours au plus vite.

Sept marins russes et un huitième de nationalité ukrainienne, membres de l'équipage d'un cargo, ont été enlevés par des pirates au large des côtes du Nigeria, ont annoncé le 8 février les ministères des Affaires étrangères de Russie et d'Ukraine.

«Selon l'ambassade de Russie à Abuja, le cargo BBC Caribbean appartenant à la compagnie allemande Brise Schiffahrt a été attaqué le 5 février dans les eaux territoriales du Nigeria», indique le communiqué. «Sept ressortissants russes, membres de l'équipage, ont été enlevés», précise-t-il. Les diplomates russes au Nigeria sont en contact avec les autorités locales et le propriétaire du bateau afin d'établir où se trouvent les marins et les «libérer le plus vite possible», ajoute le communiqué.

Lire aussi : Nigeria : des hommes déguisés en prêtres auraient tué trois soldats dans le delta du Niger

Le ministère des Affaires étrangères ukrainien a pour sa part annoncé à l'AFP qu'un de ses ressortissants avait été enlevé dans l'attaque du BBC Caribbean, en indiquant que l'assaut des pirates avait eu lieu le 6 février. «Les membres de l'équipage ont été enlevés. Sur les huit kidnappés, il y a un Ukrainien», note la diplomatie ukrainienne.

Selon le site spécialisé Marine Traffic, le BBC Caribbean, qui bat pavillon d'Antigua-et-Barbuda, avait quitté Douala (Cameroun) le 4 février à destination du port espagnol de Las Palmas.

Les enlèvements en mer ont atteint en 2016 un nombre record depuis dix ans, selon un récent rapport du Bureau maritime international (BMI). Au Nigeria, les attaques perpétrées par des pirates ont ainsi bondi pour atteindre le chiffre de 36 l'an passé, contre 14 en 2015, selon ce rapport.

Lire aussi : Nigéria : les femmes kamikazes de Boko Haram utilisent des enfants pour ne pas être repérées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales