Attaque meurtrière au camion-bélier contre des soldats à Jérusalem : Netanyahou accuse Daesh

Attaque meurtrière au camion-bélier contre des soldats à Jérusalem : Netanyahou accuse Daesh© Ronen Zvulun / Reuters
Un camion-bélier a foncé dans la foule en Israël

Le conducteur d'un camion, qui serait un Palestinien, a foncé sur un groupe de soldats israéliens à Jérusalem avant d'être abattu. Le Premier ministre de l'Etat hébreu a indiqué que le suspect avait été identifié et a imputé l'attaque à Daesh.

Des sources médicales sur place ont indiqué à l'AFP que quatre soldats israéliens avaient trouvé la mort dans une attaque au camion-bélier survenue dans le quartier d'Armon Hanatsiv, à Jérusalem, le 8 décembre. 

15 autres personnes ont été blessées, dont l'une grièvement, ont déclaré les mêmes sources.

Selon la police, citée par Reuters, les quatre militaires décédés seraient trois femmes et un homme, tous âgés de 20 à 30 ans.

La police a fait savoir que le camion était sorti de la route pour foncer sur un groupe de soldats qui venait de sortir d'un bus.

Auteur: RT France

L'assaillant a été abattu. «C'est une attaque terroriste», a déclaré une porte-parole de la police israélienne sur une radio locale.

Citant des médias palestiniens, le site israélien i24 News indique que le principal suspect aurait été identifié comme Fadi al-Qanbar, un Palestinien originaire de Jérusalem-Est.

Le Premier ministre accuse Daesh

Benjamin Netanyahou a déclaré que tout portait à croire que l'attaque avait été menée par un sympathisant de l'organisation djihadiste Daesh, rapporte i24 News.

«Nous connaissons l'identité de l'assaillant, selon tous les signes [dont nous disposons], il est un partisan de l'Etat islamique. Nous avons bouclé Jabel Mukabar, le quartier d'où il venait, et nous menons d'autres actions que je ne détaillerai pas», a indiqué le Premier ministre de l'Etat hébreu dans un communiqué.

Auparavant, le chef de la police israélienne Roni Alsheich avait déclaré devant la presse qu'il ne pouvait pas écarter la possibilité que l'assaillant ait été inspiré par l'attaque d'un marché de Noël à Berlin le 19 décembre, où 12 personnes étaient décédées. Cette dernière avait été revendiquée par Daesh.

«Il est certainement possible d'être influencé en regardant la télévision, mais c'est difficile de se mettre dans la tête de chaque individu pour déterminer ce qui l'a poussé à l'acte» avait-il indiqué, précisant qu'il y a «peu de doute que ces choses [l'attentat de Berlin] ont un impact».

Neuf suspects arrêtés

Dans la foulée de l'enquête sur l'attaque, les autorités ont procédés à l'arrestation de neuf personnes, parmi lesquelles cinq membres de la famille de l'assaillant, annonce i24 News. Par ailleurs, le Cabinet de sécurité israélien aurait autorisé la détention administrative pour les individus faisant preuve de sympathie pour Daesh, nous apprend la même source.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.