Berlin : un camion percute plusieurs piétons sur un marché de Noël, au moins 12 morts (IMAGES)

Berlin : un camion percute plusieurs piétons sur un marché de Noël, au moins 12 morts (IMAGES) Source: Reuters
Berlin craint déjà un scénario à la niçoise
Suivez RT France surTelegram

La police allemande a confirmé qu'«un camion avait foncé dans un marché de Noël» à Berlin-Ouest, faisant état de plusieurs victimes. Le bilan est d'au moins 12 morts. On compte des dizaines de blessés. Le conducteur présumé a été interpellé.

La police allemande a confirmé le bilan de 12 victimes et des dizaines de blessés après qu'un camion ait foncé dans la foule d'un marché de Noël de Breitscheidplatz à Berlin le 19 décembre.

Auteur: RT France

«Il y a au moins 48 blessés (...) certains grièvement. Il y a des morts», a déclaré la porte-parole de la police citée par l'AFP.

L'agence DPA citant la police a évoqué un attentat. Dans la matinée du 20 décembre, les forces de sécurité allemandes ont confirmé que l'attaquant a «délibérément» foncé sur la foule.

Selon la presse allemande, la police privilégie la piste d'un «probable attentat terroriste».

Daesh aurait revendiqué l'attaque selon des sources irakiennes rapportées par le Washington Post. Le ministre de l'Intérieur berlinois refuse, pour le moment, de se prononcer sur la nature du drame et évoque la possibilité d'un accident.

«Je ne veux pas encore pour le moment prononcer le mot attentat même si beaucoup de raisons le laissent penser», a pour sa part déclaré le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière à l'antenne de la chaîne publique ZDF. 

Selon un porte-parole de la police qui s'est confié au Berlin Morgenpost, deux personnes se trouvaient dans le camion au moment de son embardée dans la foule. 

L'un d'entre eux, un homme de nationalité polonaise, a été retrouvé mort sur place tandis qu'un suspect a été interpellé non loin du site du drame avant d'être conduit dans un poste de police. Toujours selon le Berlin Morgenpost, les autorités suspectent ce dernier d'être le conducteur du camion. Il est immatriculé en Pologne et appartient à une compagnie locale. 

Le magazine allemand Focus Online a cité le 20 décembre le ministre de l'Intérieur du Brandebourg, Karl-Heinz Schroeter, qui a indiqué que l'homme de nationalité polonaise était une victime, et qu'il avait été tué par balle.

Le propriétaire de la société a confirmé la disparition de son chauffeur. «On n'a pas de contact avec lui depuis cet après-midi. Je ne sais pas ce qui lui arrive. C'est mon cousin, je le connais depuis l'enfance. Je me porte garant de lui», a déclaré Ariel Zurawski.

Le marché de Noël a été évacué après l'attaque. Des policiers armés de fusils d'assaut patrouillent sur site. La station de métro Zoologischer Garten située à proximité a été fermée.

Les autorités ont également mis en place une zone réservée aux proches des blessés.

Auteur: RT France

Les Berlinois ont été appelés à rester chez eux.

«Nous sommes en deuil et espérons que les nombreux blessés vont pouvoir recevoir de l'aide», a indiqué le porte-parole d'Angela Merkel, Steffen Seibert, sur son compte Twitter, évoquant les «nouvelles effroyables» qui parvenaient de Berlin. La chancelière a été briefé à propos des événements par son ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière et le maire de Berlin. 

«Les Français partagent le deuil des Allemands», a déclaré le président français François Hollande.

La Maison Blanche a condamné avec force «ce qui semble être une attaque terroriste».

«Nos pensées et prières vont vers les familles et les proches de ceux qui ont été tués», a indiqué Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, précisant que les Etats-Unis avaient offert leur aide à l'Allemagne dans l'enquête.

De son côté Facebook a déclenché son désormais tristement célèbre «Security check» qui permet aux utilisateurs se trouvant à proximité de rassurer leurs proches.

Dans la soirée, la police s'est voulue rassurante en informant qu'il n'y avait «pas d'indice» d'une nouvelle menace pour la population. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix