Orgies, sex toys, proxénétisme : un prêtre catholique italien accusé de mener une vie peu orthodoxe

Orgies, sex toys, proxénétisme : un prêtre catholique italien accusé de mener une vie peu orthodoxe© Thaier Al-Sudani Source: Reuters
Photo d'archive

Andrea Contin, un prêtre italien basé en Vénétie, est suspecté d'avoir organisé des orgies dans son presbytère ainsi que de s'être adonné au proxénétisme. Il aurait aussi exercé des pressions psychologiques sur les 15 femmes qu'il fréquentait.

Une enquête vise un prêtre catholique italien de 48 ans après la plainte de trois fidèles contre lui. L'accusé est suspecté d'avoir eu des relations sexuelles peu orthodoxes dans son presbytère, d'avoir filmé les ébats, ou encore d'avoir mis ses partenaires à dispositions d'autres hommes par le biais de sites échangistes selon The Times

Les autorités ont retrouvé des vidéos pornographiques, ainsi que des captations des orgies s'étant tenues dans le bâtiment qui jouxte l'église de San Lazzaro, rangées dans des boîtes portant les noms de papes. Plusieurs sex toys ont aussi été découverts par les policiers en charge de l'enquête.

Andrea Contin est accusé d'avoir prostitué une quinzaine de femmes par le biais de sites internet libertins, et d'avoir fait des voyages à but sexuels avec certaines de ses «fidèles» en Croatie, en Autriche, ou encore dans un centre naturiste du Cap d'Agde dans le sud de la France. 

«J’ai eu des relations sexuelles avec le père Andrea Contin. Des relations sexuelles de plus en plus extrêmes, faites de coups, de gifles, de crachats et de jeux érotiquesDes relations sexuelles qui se sont terminées quand, en voulant toujours plus, il m’a demandé d’en avoir avec d’autres hommes. Ce que j’ai refusé», a déclaré l'une des femmes au journal italien Il Mattino di Padova.

Les premières accusations ont été portées par une des victimes auprès d'un prêtre de la région cet été, mais les autorités ecclésiastiques ont préféré mener leur propre enquête avant d'alerter les autorités. 

Le prêtre a été suspendu de ses fonctions le temps de l'enquête menée par le parquet italien.

Lire aussi : Le cardinal Barbarin admet son «réveil tardif» face aux scandales pédophiles qui ont agité l'Eglise

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales