Jour de l'An 2017 à Cologne : des centaines de Nord-Africains inspectés par la police à la gare

Jour de l'An 2017 à Cologne : des centaines de Nord-Africains inspectés par la police à la gare© Wolfgang Rattay Source: Reuters
Des individus d'origine nord-africaine contrôlés par les policiers de Cologne, dans la nuit du 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017

Un an après les agressions sexuelles de masse à Cologne, les autorités de la ville allemande ont pris des mesures de sécurité exceptionnelles pour la Saint-Sylvestre – et ont contrôlé dans la nuit un vaste groupe d'individus issus du Maghreb.

«Interpellation des centaines de nafris [Nord-Africains] à la gare centrale», a tweeté en français (mais aussi en allemand, en anglais et même en arabe), sans prendre de gants, le compte officiel des forces de l'ordre de Cologne, durant la soirée du 31 décembre 2016 au 1er janvier 2017. Un message bref, accompagné d'une photographie sur laquelle on voit, effectivement, un large groupe d'individus groupés derrière des barrières et cerclés par des policiers, devant la principale station de trains de la ville allemande.

La scène a également été filmée et diffusée sur Twitter par une internaute.

Plus tôt, les forces de l'ordre de Cologne avaient annoncé qu'elles accroîtraient cette année les mesures de sécurité pour la nuit de la Saint-Sylvestre, en installant notamment de nouvelles caméras de vidéosurveillance près de la gare, et en déployant quelque 1 800 agents dans la ville (contre 140 en 2015 !). Un dispositif sécuritaire exceptionnel, qui n'a toutefois pas empêché au moins deux agressions sexuelles de survenir dans la nuit, d'après le quotidien colonais Kolner Stadt Anzeiger. En outre, 29 personnes ont été interpellées dans la ville, rapporte le journal.

Des mesures d'exception, un an après le traumatisme des agressions sexuelles de masse

Les précautions extrêmes prises cette année par la police de Cologne s'explique par la vague d'assauts sexuels extraordinaire qui avait frappé la ville (ainsi que d'autres cités allemandes) durant la Saint-Sylvestre de 2015-2016. Environ 1 200 femmes avaient été agressées alors, en grande partie par des migrants – un drame que la police allemande n'avait révélé qu'après un certain temps.

En outre, les autorités allemandes étaient particulièrement mises sous tension, cette année, en raison du récent attentat au camion du marché de Noël de Berlin, qui a fait 12 morts le 19 décembre. 

Lire aussi : Cologne : un réfugié syrien invité par le Huffington Post aurait blâmé les victimes de viol

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»