Attentat de Berlin : des dizaines de milliers de personnes veulent honorer le chauffeur polonais

Attentat de Berlin : des dizaines de milliers de personnes veulent honorer le chauffeur polonais© Pétition en ligne sur le site change.org
Photo de Lukasz Urban, le conducteur polonais retrouvé mort dans son camion utilisé par un terroriste lors de l'attentat du marché de Noël de Berlin

Une pétition sur internet demande la reconnaissance à titre posthume du conducteur polonais dont l'acte héroïque aurait permis d'éviter un nombre beaucoup plus élevé de victimes lors de l'attentat au camion-bélier du marché de Noël de Berlin.

Adressée au président allemand Joachim Gauck, une pétition en ligne et signée par des dizaines de milliers de personnes réclame une reconnaissance honorifique de Lukasz Urban, le conducteur polonais retrouvé mort dans la cabine de son camion utilisé pour l'attentat du marché de Noël de Berlin le 19 décembre. 

«Grâce à cet acte héroïque, il a probablement sauvé la vie de beaucoup de personnes», affirme notamment le texte de cette pétition mise en ligne le 21 décembre sur le site internet Change.org. 

Plus de 35 000 personnes ont déjà signé ce texte qui réclame que la plus haute distinction civile du pays, la croix fédérale du Mérite, soit décernée à titre posthume à Lukasz Urban, tué par balle sur le siège passager de son camion. De manière concomitante, le député du parti d'opposition les Verts Omid Nouripour a demandé au ministre allemand des Affaires étrangères d'honorer la victime à titre posthume pour son «comportement héroïque».

Selon Ariel Zurawski, le patron de la société de transports de Lukasz Urban : «Il était évident [que Lukasz Urban] s'était battu. Son visage était ensanglanté, tuméfié. Il y avait une blessure à l'arme blanche». Des médias ont par ailleurs affirmé que le terroriste Anis Amri, responsable de l'attentat, avait pu prendre en otage le conducteur polonais, le forcer à conduire le camion vers la foule, avant de le tuer lorsque ce dernier s'est débattu en se rebellant face au djihadiste.

Selon une autre version donnée par certains médias, malgré l'arme pointée sur lui, le conducteur polonais aurait tenté de prendre le contrôle du véhicule et forcé celui-ci à quitter sa trajectoire mortelle, permettant à de nombreuses personnes d'échapper à une mort certaine.

L'attentat du marché de Noël de Berlin, le 19 décembre a causé la mort de 12 personnes, écrasées de manière intentionnelle par un camion utilisé par un jeune djihadiste tunisien, Anis Amri, abattu par les forces de police italiennes au nord de Milan le 23 décembre. 

Lire aussi : Anis Amri a prêté allégeance à Daesh dans une vidéo diffusée par l'Etat islamique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales