Des témoins de l'attentat de Berlin se confient à RT : «La terreur n'a pas de frontières» (VIDEO)

Des témoins de l'attentat de Berlin se confient à RT : «La terreur n'a pas de frontières» (VIDEO)© Odd Andersen Source: AFP
L'attentat du marché de Noël de Berlin a eu lieu le 19 décembre

Des témoins oculaires du carnage de Berlin ont donné des détails poignants à Ruptly, l'agence vidéo de RT, juste après l'attaque du marché de Noël qui a causé la mort de douze personnes. L'Allemagne est en état de choc.

«Ça me donne l'impression que la terreur n'a pas de frontières, c'est comme si vous ne pouviez être en sécurité nulle part. Je viens d'un endroit détruit jusqu’ici pour être témoin de ça, sentir que la mort vous suit partout, ce n'est pas facile», a expliqué à RT un témoin de l'attentat de Berlin du 19 décembre.

«Nous ne savions pas ce qui s'était passé au début, nous avons essayé de demander aux gens et personne ne savait parce qu'ils étaient tous en état de choc», a-il ajouté.

Un autre témoin a indiqué à RT que le camion «ne semblait pas s'arrêter».

«Nous étions à l'intérieur du marché, le camion est arrivé et il n'avait pas l'air de vouloir s'arrêter, il nous a manqué de quelques mètres, 3 ou 5 mètres [...] et ensuite presque immédiatement le camion nous a dépassés», a-t-il expliqué devant la caméra de RT avant de décrire l'horreur : «Nous avons essayé de voir qui était blessé [...] J'ai vu 15, 20 [personnes blessées], certains qui bougeaient, d'autres qui ne bougeaient pas, des gens avec du sang sur eux».

Le 19 décembre au soir, un camion a foncé dans la foule rassemblée sur un marché de Noël à l’ouest du centre-ville de Berlin, faisant douze victimes et 48 blessés. Un des conducteurs du camion a été retrouvé mort, tué par balle. Selon le ministre de l'Intérieur du Brandebourg, Karl-Heinz Schroeter, ce conducteur polonais serait également une victime. 

Le ministre de l'Intérieur de la Sarre, Klaus Bouillon (CDU), a par ailleurs déclaré le 20 décembre lors d'une conférence de presse : «Nous sommes dans un état de guerre, même si des gens, qui ne voient toujours que le bon, ne veulent pas s'en rendre compte», avant d'ajouter qu'il craignait que cette attaque ne soit imitée dans le reste du pays. 

Un individu de 23 ans a été interpellé le 20 décembre. Mais, alors que le ministère allemand de l'Intérieur avait initialement indiqué que l'assaillant était un migrant «probablement» d'origine pakistanaise, la police n'est pas certaine qu'il soit le conducteur du camion. Selon le quotidien allemand Die Welt, qui cite des sources proches de la police, l'auteur des faits serait toujours en fuite, armé et dangereux. 

Lire aussi : Attentat de Berlin : «Les djihadistes sont prêts à porter un nouveau coup»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.