Attentat de Berlin : «Les djihadistes sont prêts à porter un nouveau coup»

Attentat de Berlin : «Les djihadistes sont prêts à porter un nouveau coup»© Fabrizio Bensch Source: Reuters
Un survivant blessé après l'attentat au maché de Noël à Berlin

L'attentat de Berlin a tous les traits d'une attaque terroriste, estime James Conway, ancien agent du FBI qui considère que, «la menace terroriste continuera de croître», car ce n'est qu'une étape dans la vaste entreprise des djihadistes.

RT : Il existe différentes versions de ce qu'il s'est passé à Berlin – certains disent qu'il s'agissait d'un accident, d'autres affirment que c’est une attaque terroriste. Quelle est votre vision ?

James Conway (J. C.) : A mon avis, c’est clairement une attaque terroriste. Cela ressemble exactement à ce qu’on a vu en juillet passé, le jour de la Fête Nationale, à Nice, en France. La menace pourrait augmenter comme jamais auparavant, car l’Etat islamique perd du terrain et les djihadistes rentrent en Europe. On dit que 2 500 djihadistes des pays européens se sont battus sur les champs de bataille en Syrie et en Irak, et que beaucoup d’entre eux reviennent maintenant. La menace continuera malheureusement de croître.

Le marché de Noël est un symbole chrétien, c’est une cible classique pour les djihadistes islamiques

RT : Que pensez vous de la crédibilité de ceux qui ont revendiqué cet attentat ?

J. C. : Dans les prochaines heures les services de sécurité de l’Allemagne vont analyser les informations pour identifier les conducteurs, le véhicule, faire les liens et tirer les conclusions, et ils vont apprendre, si c’était vraiment une attaque terroriste. Souvenez-vous du fait que le marché de Noël est un symbole chrétien, c’est une cible classique pour les djihadistes islamiques. Les menaces sont sérieuses, car c’est une période spéciale pour les chrétiens dans le monde. La semaine dernière, on a vu un attentat terrible à la cathédrale du Caire, l'explosion d'une bombe dans une église chrétienne copte. Je ne suis donc pas surpris par ces événements, malheureusement.      

RT : Est-il possible d’éviter de tels incidents, que ce soit un accident ou une attaque ? Que peut-on faire ?

J. C. : Les services de sécurité font un travail remarquable. Les forces de sécurité russes ont fait échouer nombre d’attaques au cours des derniers mois. L’Etat islamique a déclaré cet été qu’il préparait des attentats à Moscou. Nous en souffrons tous.

Les services de sécurité ont une mission presque impossible

L’Etat islamique a ordonné à ses fidèles d’utiliser les méthodes simples et de viser des cibles faciles. Il y a eu une attaque à la hâche contre un policier à New York l’année dernière. Nous voyons des attaques simples être effectuées par les djihadistes. Si vous regarder leurs espaces de discussions, leur propagande, vous verrez qu’ils sont quelque peu désespérés. Ils perdent du terrain, c’est pourquoi ils appellent à prendre des armes et à tuer les occidentaux, de toute façon possible.

Les services de sécurité ont une mission impossible. Toute personne peut avoir un camion et fendre la foule – nous l’avons vu à Nice l’été dernier. Vous ne pouvez pas protéger toutes les cibles en Allemagne aujourd’hui, c'est presque impossible : les banques, les bâtiments du gouvernement, les aéroports, mais les centres commerciaux, les restaurants, les cafés – c’est tout simplement impossible.    

RT : Y a-t-il une raison pour laquelle la police est si prudente quant à la révélation des détails et des motifs de l’attentat ?

J. C. : Bien sûr. La police ne rend pas publiques les informations pour ne pas compromettre l’enquête. Une fois l’enquête terminée, ils peuvent la déclassifier et publier un communiqué de presse. Mais pas quand le travail est en cours. Vous devez comprendre l’inquiétude des services de sécurité : les deux attaques, une attaque horrible contre l’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, et l’attentat en Allemagne aujourd’hui – ce sont des étapes d’un projet plus vaste. Il y a d'autres comploteurs, d'autres opérateurs qui restent dans l’ombre et qui sont prêts à porter un nouveau coup.

C'est la préoccupation des services de sécurité de garder toute l'information sur l'enquête confidentielle et inaccessible

C’est toujours la préoccupation des services de sécurité. C’était notre préoccupation aux Etats-Unis quand je travaillais sur certaines cibles antiterroristes au FBI. Pour des raisons évidentes – je crois que le public nous comprend – la police doit maintenir une sécurité autour de l’enquête. Espérons qu’ils garderont toute information confidentielle et inaccessible pour des raisons de sécurité publique.

RT : Des rapports laissent penser que le camion a été détourné et que le conducteur était du Pakistan ou d’Afghanistan. Que pouvez-vous dire à ce sujet ?

J. C. : Comme je l'ai dit, nous en apprendrons plus dans les prochaines heures. Une fois que nous aurons identifié les responsables et pris en compte leur emails, leurs portables, leur activité sur internet, la police pourra identifier à qui ils peuvent être associés, et, avec plus de certitude, les sources et les raisons des attaques. Certaines choses sont intelligibles : il s'agit d'une attaque contre une cible chrétienne pendant la période de Noël, une attaque directe. Pour moi, c'est un acte de l’Etat islamique ou de ses associés. [Daesh] n'est peut-être pas impliqué directement, mais [ceux qui agissent] s'inspirent de l’Etat islamique. 

Lire aussi : Attaque à Berlin, «même mode opératoire» qu’à Nice pour le maire Philippe Pradal

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage