Berlin : le routier polonais, 120 kilos et 1m83, portait des traces de coups, selon son patron

Berlin : le routier polonais, 120 kilos et 1m83, portait des traces de coups, selon son patron
Cabine du poids lourd ayant servi de camion bélier dans l'attaque du marché de Noël à Berlin, le 19 décembre 2016, photo ©REUTERS/Hannibal Hanschke

Le passager d'origine polonaise, retrouvé mort dans la cabine du camion après la fuite du conducteur, avait le visage tuméfié et ensanglanté, a témoigné le transporteur qui l'employait. Et qui était aussi son cousin.

«Une seule personne n'aurait pas eu raison de lui», a estimé Ariel Zurawski, dirigeant de la société de transports polonaise, employeur – mais aussi cousin – du passager retrouvé mort dans la cabine du camion qui a foncé dans la foule à Berlin le 19 décembre. Le passager, également conducteur habituel du camion avant qu'il ne soit détourné par le terroriste était un costaud de 120 kilos, mesurant 1 mètre 83, a indiqué le patron à la presse polonaise. Des photos, non confirmées, de l'homme sont rapidement apparues sur les réseaux sociaux, dont certaines, de l'homme dans la cabine après l'attentat.

«On voyait des coups» poursuit-il, «il était évident qu'il s'était battu». A l'examen des photos de la police allemande, le cousin du chauffeur routier polonais a également constaté «une blessure à l'arme blanche et indiqué que la police lui avait parlé d'«une blessure par balle».

Le ressortissant polonais, qui semble avoir été passé à tabac et dont le camion paraît avoir été détourné par le – ou les – terroristes, a été retrouvé mort dans la cabine du poids lourd qui a été utilisé comme véhicule bélier dans l'attaque du marché de Noël de Breitscheidplatz.

Le camion, immatriculé en Pologne, a été utilisé intentionnellement contre le public se trouvant sur le marché de Noël faisant au moins 12 morts et 48 blessés. La chancelière allemande Angela Merkel a confirmé qu'il s'agissait d'un attentat terroriste. Après l'arrestation d'un premier suspect, un migrant de 23 ans d'origine vraisemblablement pakistanaise, la police a évoqué une erreur. «Nous avons probablement un dangereux criminel dans la nature», a déclaré le chef de la police de Berlin, Karl Kandt.

Lire aussi : Attaque au camion : la police berlinoise «pas certaine» d'avoir arrêté le conducteur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.