Europe : la menace des enfants djihadistes

Europe : la menace des enfants djihadistes © Goran Tomasevic Source: Reuters
Un jeune combattant de l'armée syrienne libre près de Damas en 2013

L'Europe fait face a de plus en plus de cas d'enfants radicalisés et prêts à passer à l'action. L'Allemagne a arrêté un adolescent de 12 ans qui préparait des attaques terroristes. Des cas similaires ont été mis au jour en France et en Belgique.

La récente attaque de Berlin a éclipsé l’émergence du phénomène des djihadistes mineurs en Europe. Début décembre, un enfant allemand d’origine irakienne aurait tenté de faire sauter un engin explosif de fabrication artisanale, remplis de clous, près d’un marché de Noël. Le suspect, âgé de seulement 12 ans, a été décrit par les autorités allemandes comme radicalisé et envisageant de rejoindre l'Etat islamique. Il est le plus jeune détenu d’Europe dans le cadre d’une affaire terroriste.

Son cas n’est cependant pas isolé, deux adolescents âgés de 15 et 17 ans ont également été arrêtés dans le sud de l'Allemagne en décembre. Ils auraient été interpellés alors qu'ils étaient en train de se procurer des armes à feu pour commettre des attaques à Francfort.

La question de la radicalisation des jeunes est prise très au sérieux en Allemagne, le ministère de l'Intérieur indique dans un rapport daté de septembre avoir identifié plus de 340 imams radicaux à être entrés en contact avec des réfugiés. Le ministère précise que les enfants non-accompagnés sont particulièrement sensibles à ces messages extrémistes. Une étude réalisée conjointement par le Centre d'information contre l'extrémisme hongrois, la police judiciaire et le Service de renseignement allemands, estime par ailleurs à 7% le nombre de mineurs parmi les djihadistes allemands partis en Syrie et en Irak. 

La France n'est pas épargnée par le phénomène, ces derniers mois les affaires terroristes impliquant des mineurs se sont multipliées. Depuis le mois de juin, une jeune Lyonnaise de 15 ans est détenue à Fleury-Mérogis, soupçonnée d'avoir participé à la préparation d'un attentat devant toucher la capitale française.

Des agents de la DGSI ont également arrêté, dans le XXe arrondissement, un adolescent âgé de 15 ans «en lien avec le djihadiste français Rachid Kassim», et qui s'était proposé pour une action terroriste.

Les autorités belges ont indiqué de leur côté qu’elles traitaient actuellement une dizaine de dossiers de mineurs en contact avec l’organisation terroriste Daesh. Les jeunes concernés, tant des garçons que des filles, étaient «impliqués de près ou de loin dans des activités liées à l'Etat islamique».

Lire aussi : Dans une vidéo choquante, des parents djihadistes envoient leurs filles se faire exploser en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage