Dans une vidéo choquante, des parents djihadistes envoient leurs filles se faire exploser en Syrie

Dans une vidéo choquante, des parents djihadistes envoient leurs filles se faire exploser en Syrie© Capture d'écran Twitter - @Syria_Protector
Un homme, identifié comme un combattant du groupe rebelle djihadiste Jabhat Fatah al-Cham (anciennement Front al-Nosra), envoie ses deux fillettes commettre un attentat-suicide à Damas

Un père s’est filmé en train de donner ses dernières recommandations à ses fillettes de sept et neuf ans pour qu’elles commettent un attentat suicide contre les forces du gouvernement syrien à Damas. La plus jeune serait parvenue à ses fins.

Une vidéo particulièrement perturbante a circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux, montrant un père djihadiste demander à ses deux fillettes d’aller commettre une attaque kamikaze contre des infrastructures du gouvernement syrien de Bachar el-Assad.

Fatima, que vas-tu faire aujourd’hui ? Je vais faire un attentat-suicide

© Capture d'écran Twitter @Syria_Protector

«Fatima, que vas-tu faire aujourd’hui ?», demande le père à sa fille de neuf ans, qui lui répond : «Je vais faire un attentat-suicide.»

«Tu ne vas pas avoir peur car tu iras au paradis, pas vrai ?», lance l’homme à son autre fille âgée de sept ans, Islam, avant de faire scander aux deux enfants : «Allahou Akbar».

© Capture d'écran Twitter @Syria_Protector

Selon le journal britannique Daily Mail, qui cite des sources locales, l’homme dans la vidéo serait un combattant du groupe rebelle djihadiste Jabhat Fatah al-Cham, anciennement Jabhat al-Nosra et lié à al-Qaïda. Citant des comptes Twitter pro-rebelles, le site d’information indépendant Al-Masdar News confirme cette information, présentant l’homme comme un certain Abou Nimr.

Dans une autre séquence lugubre mettant en scène les mêmes petites filles, on peut voir une femme vêtue d'une burqa, présentée comme leur mère, étreindre ses rejetons et leur dire au revoir.

© Capture d'écran @Ibra_Joudeh

Le 16 décembre, le journal syrien Al Watan a rapporté qu’une fillette de sept ans s’était faite exploser dans un commissariat de police du quartier de Midane, à Damas. Elle serait parvenue à pénétrer dans l’enceinte en prétextant qu’elle était perdue, puis aurait actionné sa veste explosive. Selon le quotidien, trois officiers de la police syrienne aurait été blessés dans l’attaque et l’enfant serait décédée. L’agence de presse russe RIA Novosti avait pour sa part évoqué un bilan de trois morts et cinq blessés.

En raison de leur caractère profondément perturbant, RT France a choisi de ne pas diffuser directement les deux vidéos choquantes sur son site. Si vous souhaitez malgré tout les consulter, vous pouvez les retrouver sur Twitter ici et .

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales