Assassinat de l'ambassadeur russe : le site de la télévision publique néerlandaise bloqué en Turquie

- Avec AFP

Assassinat de l'ambassadeur russe : le site de la télévision publique néerlandaise bloqué en Turquie© Murad Sezer Source: Reuters

Le site Internet et l'application de la radio-télévision publique néerlandaise NOS ont été bloqués en Turquie après la diffusion en ligne des images de l'assassinat de l'ambassadeur russe à Ankara, a annoncé mercredi la NOS.

«Des sources à Ankara ont indiqué à la NOS que cela avait à voir avec les images de l'assassinat de l'ambassadeur russe lundi à Ankara que la NOS a publiées en ligne», a expliqué le site NOS.nl, à propos d'une décision de l'autorité turque des télécommunications BTK. «Quiconque en Turquie tente de visiter le site de la NOS reçoit un avis d'erreur».

«Nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer que le site redevienne accessible», a déclaré à l'AFP Marieke Quant, porte-parole de la télévision publique néerlandaise.

Sous l'objectif des caméras, Mevlüt Mert Altintas, un policier âgé de 22 ans, a tué lundi de neuf balles l'ambassadeur de Russie à Ankara, Andreï Karlov, crié «Allahou Akbar» et affirmé vouloir «venger Alep» avant d'être lui-même abattu.

Les images spectaculaires d'environ une minute diffusées par la télévision publique néerlandaise montrent l'effondrement de l'ambassadeur, touché par plusieurs tirs retentissants, puis les cris et menaces de l'assassin, costume et cravate sombres, pistolet à la main et doigt en l'air, près du corps sans vie du diplomate, les bras en croix.

Issues de la télévision publique turque TRT, ces images sont parvenues peu de temps après les faits via l'Eurovision, système d'échange d'images entre les organismes de diffusion de radio et télévision européens, auprès de la NOS, a-t-elle rapporté.

«Beaucoup de médias à travers le monde ont repris la vidéo de la NOS dans leurs informations. Sur les médias sociaux en Turquie aussi, la vidéo de la NOS est même devenue virale», a souligné la télévision néerlandaise.

La Turquie est régulièrement accusée de restreindre l'accès aux réseaux sociaux dans des situations de tension, notamment à la suite d'importants actes de violence sur son territoire ou après la tentative de coup d'Etat cet été.

«La plupart de ces blocages durent un certain nombre de jours», a précisé la NOS.

Lire aussi : Au terme d'une cérémonie émouvante, le corps de l'ambassadeur tué a été rapatrié en Russie (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.