Royaume-Uni : 3 000 électeurs zombies pourraient voter lors des prochaines élections

Royaume-Uni : 3 000 électeurs zombies pourraient voter lors des prochaines élections
Image d'illustration ©Suzanne Plunkett/Reuters

Une étude statistique indique qu'au Royaume-Uni, le vote de certains électeurs est pris en compte après leur mort. La raison s'ent trouve dans le système de vote par correspondance, lequel permet de faire un pied de nez à la Grande faucheuse.

«Il est vital pour la démocratie que l'inscription sur les listes des électeurs, ainsi que leur indentification soient effectuée de façon rigoureuse». C'est ainsi que Kingsley Purdam, professeur de statistique à l'Université de Manchester, présente les résultats de son étude selon laquelle quelque 3 000 électeurs décédés pourraient participer au vote lors des prochaines élections législatives britanniques, autrement appelées «élections générales». Mais la raison n'est pas à chercher dans le domaine du surnaturel. C'est une conséquence du système de vote par correspondance au Royaume-Uni dont l'inscription est close deux semaines avant le scrutin proprement dit.

Or, dans l'intervalle entre la clôture et le jour des élections, un certain nombre d'électeurs, dans un mouvement naturel, retrouvent leur créateur. C'est le cas de 25 500 britanniques environ en deux semaines. Et le docteur Purdam a fait le calcul : environ 3 000 personnes dont le vote par correspondance sera comptabilisé alors qu'ils auront quitté ce monde entre-temps. Un phénomène appelé à prendre de l'ampleur, puisque le vote par correspondance, pratique, séduit de plus en plus de sujets de sa Majesté.

Pas de quoi changer le sens d'une élection pour l'instant. Mais la Royal Statistic Society, association des statisticiens de Grande-Bretagne, s'inquiète pour l'avenir : le vieillissement de la population combinée au fait que c'est chez les personnes âgées que l'on constate une forte participation.

Lire aussi : Un journaliste suisse condamné par la justice pour avoir prouvé une défaillance du système électoral

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage