Malte, premier pays européen à interdire la thérapie de conversion des homosexuels

Malte, premier pays européen à interdire la thérapie de conversion des homosexuels© Edgard Garrido Source: Reuters
La thérapie de conversion des homosexuels interdite à Malte

Le parlement maltais a voté à l’unanimité pour interdire les thérapies de conversion supposées «guérir» les homosexuels, faisant de l'île le premier pays européen à rendre la pratique illégale.

Le projet de loi sur l’identité sexuelle, l’identité de genre et l’expression sexuelle a été voté à l’unanimité par les élus du parlement maltais le 5 décembre. Le document qualifie la thérapie de conversion des homosexuels de procédé «trompeur et nocif» et stipule que la pratique médicale et la publicité de la thérapie controversée seront passibles d'une amende de plus de 4 500 euros et d'une peine d’emprisonnement de cinq ans.

Le projet de loi dit également qu’aucune orientation sexuelle ne saurait être considérée comme un défaut et que toute personne de 16 ans ou plus pouvait changer de sexe sans décision de justice ou autorisation parentale.

La Chambre des psychologues maltais s’est félicitée de cette décision, décrivant la pratique comme «inhumaine».

Lire aussi : «Guérir l’homosexualité» : un thème à la mode en Angleterre

La thérapie de conversion des homosexuels vise à «traiter» les personnes homosexuelles et les «transformer» en hétérosexuels via des méthodes variées, notamment le vomissement, l’humiliation et les électrochocs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales