Le gaz russe au cœur du débat sur la dépendance énergétique de l'Union européenne

Le gaz russe au cœur du débat sur la dépendance énergétique de l'Union européenne© Global Look Press
Le logo de l'entreprise russe Gazprom en Autriche
Suivez RT France surTelegram

La souveraineté énergétique des Etats membres de l'UE pourrait être remise en cause lors d'une réunion des ministres de l'Energie de l'UE. Un droit de regard de la Commission européenne sur les accords énergétiques des pays membres serait en projet.

Sous couvert d'anonymat, trois responsables européens ont indiqué à l'agence Bloomberg que les ministres de l'Energie des pays membres de l'Union européenne (UE) réunis le 5 décembre auront à discuter de la coordination centralisée des achats de gaz. La Commission européenne voudrait notamment arracher le droit de vérifier les accords nationaux de fourniture énergétique avant toute signature.

Les ministres de l'Energie auraient par ailleurs également l'intention d'approuver la constitution de neuf zones géographiques afin d'approfondir la coopération européenne lors des crises gazières. Néanmoins, l'Allemagne, la France et l'Italie seraient opposées à ce plan. 

La question des livraisons transfrontalières aux consommateurs en cas de perturbation ou de crise énergétique serait également à l'ordre du jour de la réunion des ministres de l'Energie. L'Union européenne souhaiterait obliger les sociétés gazières à partager avec la Commission européenne des informations sur les contrats signés avec les autorités des Etats membres. Ce dispositif s'appliquerait sur les transactions couvrant 40% de la consommation annuelle de gaz d'un pays ainsi que sur les contrats d'une durée supérieure à un an.

L'Union européenne importe actuellement 53% de l'énergie totale qu'elle consomme. L'UE cherche à réduire sa dépendance énergétique et souhaite notamment réduire ses importations de gaz russe qui correspondent à 36% de ses importations totales de gaz.

Marco Giuli, analyste du European Policy Centre de Bruxelles a livré son expertise à Bloomberg : «Les gouvernements peuvent être profondément ancrés dans les intérêts commerciaux de leurs champions nationaux et s'opposer à ce que l'UE s'amuse à jouer avec leurs relations stratégiques liées avec des fournisseurs extérieurs». Marco Giuli a par ailleurs souligné qu'il n'était pas évident pour les Etats membres de céder leur souveraineté en matière de politique énergétique et qu'il y avait des limites à l'action de l'Union européenne.

Les dispositifs que l'UE veut mettre en place pourraient avoir un impact sur le projet de gazoduc Nord Stream-2 qui vise à acheminer du gaz naturel de la Russie vers l'Allemagne via la mer Baltique. Ce projet est actuellement mis en œuvre par l'entreprise russe Gazprom en coopération avec l'entreprise allemande E.ON, le français Engie et d'autres entreprises européennes.

Lire aussi : Italie contre Allemagne : un débat sur Nord Stream 2 divise l’UE

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix