Impressionnant exercice de simulation d'une invasion russe en Grande-Bretagne (PHOTOS)

Impressionnant exercice de simulation d'une invasion russe en Grande-Bretagne (PHOTOS) Source: Reuters
Exercices militaires impliquant les chars russes T-72

Des tanks soviétiques empruntés à un musée, des figurants embauchés par le biais d'agences de recrutement... L'armée britannique n'a pas lésiné sur les moyens pour réaliser un gigantesque exercice simulant une invasion de l'Estonie par la Russie.

La Grande-Bretagne a décidé de soumettre ses soldats à un exercice grandeur nature spectaculaire samedi 3 décembre dernier, simulant une attaque de l'Estonie par la Russie – scénario qui impliquerait l'intervention automatique des pays membres de l'OTAN, dont le Royaume-Uni.

Dans le scénario spécialement conçu à cette occasion, l'armée britannique semble miser sur une escalade de violence menant jusqu'au bord d'un conflit nucléaire suceptible de coûter la vie à des millions de personnes.

L'exercice s'est déroulé sur le plateau de Salisbury. Les faux soldats russes étaient équipés de fusils d'assaut semi-automatiques AK-74 et étaient vêtus d'uniformes bleus afin de ressembler autant que possible aux membres des forces armées russes. Ne disposant pas tout à fait du même équipement que la véritable armée russe, l'armée britannique a dû se montrer ingénieuse pour rendre plus vraisemblable son exercice : elle a ainsi emprunté des chars soviétiques à la collection privée du Tank Museum, bien que ce modèle ne soit plus utilisé depuis longtemps en Russie.

En raison des restrictions budgétaires imposées par le gouvernement britannique et touchant jusqu'aux dépenses de la Défense, l'état-major a été contraint d'employer des figurants par le biais d'agences de recrutement, afin de d'incarner le rôle des «ennemis». Dans le cadre des exercices militaires, cette fonction est normalement assumée par des soldats professionnels. 

Les images de la fausse bataille s'avèrent toutefois impressionnantes et semblent témoigner du sérieux avec lequel l'armée britannique envisage une invasion russe en Estonie.

L'armée britannique n'a pas poussé le réalisme jusqu'à utiliser les véritables couleurs du drapeau russe, lui substituant un drapeau fictif pour l'occasion.

De leur côté, les soldats britanniques ont pu tester leurs véritables équipements, parmi lesquels des blindés MCV-80 Warrior ou encore des hélicoptères d'attaque AH-64 Apache. La Royal Air Force (RAF) a également été mobilisée pour simuler des tirs ciblés. Plusieurs centaines de soldats ont pris part à cet exercice. Au total, pas moins de 400 d'entre eux seront envoyés en Estonie, a confirmé le ministère britannique de la Défense. 

Ces derniers temps, les pays baltes sont le théâtre de démonstrations de force d'envergure des forces de l'OTAN, qui multiplient les exercices grandeur nature. Si celui-ci se déroulait sur le sol britannique, en novembre dernier 4 000 soldats ont participé en Lituanie à l'une des plus grandes simulations jamais réalisées depuis la fin de la guerre froide.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage