Les militaires britanniques seraient estomaqués par le «révolutionnaire» tank russe Armata

Les militaires britanniques seraient estomaqués par le «révolutionnaire» tank russe Armata Source: Sputnik

Le tank russe Armata est qualifié de révolutionnaire dans des documents internes du renseignement militaire britannique. Ces derniers expriment des doutes sur la capacité du Royaume-Uni à contrer le dernier-né des blindés de l’armée russe.

Le Sunday Telegraph a pu mettre la main sur le document rédigé par les services du renseignement militaire britanniques après la présentation officielle du char Armata, le 9 mai 2015, lors de la parade du Jour de la Victoire à Moscou.

«Sans hyperbole, l’Armata représente une étape révolutionnaire dans le design de tank de ces 50 dernières années», a remarqué un officier des services de renseignement de l’armée britannique, selon l’hebdomadaire.

L'Armata est plus rapide, plus léger et plus discret que ses équivalents occidentaux, tout en offrant un niveau de protection supérieur à son équipage, détaille le document qui a fuité.

Lire aussi : L'armée russe est formelle : les robots remplaceront bientôt les hommes sur le champ de bataille

«En fin de compte, l’Armata mérite certainement sa réputation de tank le plus révolutionnaire de sa génération», indique l’auteur de ce document interne, ajoutant que «sans surprise, le char avait fait sensation».

La Russie compte produire 120 unités de ce char pour son armée à partir de 2018. L’armée russe possède à l’heure actuelle 2 500 tanks opérationnels, alors que 12 500 sont en réserve, «soit 35 fois la taille de la flotte britannique», composée principalement de tanks Challenger 2, datant pour la plupart de 1998, indique le journal.

L’armée russe a commencé à recevoir les 100 premières unités de chars Armata en septembre. Les militaires estimant que leurs besoins se montent à 2 300 unités.

Aller plus loin : Les militaires russes testeraient un casque à réalité virtuelle pour les pilotes de drone

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales