Quand Associated Press prend un malin plaisir à qualifier la Russie d'agressive

Quand Associated Press prend un malin plaisir à qualifier la Russie d'agressive© Francois Lenoir Source: Reuters
Le siège de l'OTAN à Bruxelles

En déployant des missiles dans son enclave européenne de Kaliningrad, la Russie a provoqué de vives critiques de l’OTAN. Moscou n’en a jamais fait un secret et déploie ces armes sur son propre territoire, ce qui n'est pas le cas de l’Alliance.

Dans un article diffusé par Associated Press daté du 22 novembre, l’OTAN critique la Russie pour sa «position agressive militariste» dans les pays Baltes. En cause, le déploiement par Moscou de missiles Iskander-M dans son enclave de Kaliningrad, située entre la Pologne et la Lituanie. Mais le mot «agressif» ne figurait pas dans le message original de l’OTAN. Trop tard pour modifier quoi que ce soit, la dépêche de l’AP avait déjà été reprise par la plupart des médias.

© Capture d'écran des médias

L’agence de presse a reconnu d’avoir fait une erreur : au lieu du mot «agressive», il aurait fallu utiliser «assertive», qui en anglais signifie ferme et déterminé.

La Russie déploie des missiles pour se défendre contre l’OTAN

En octobre dernier, la Russie avait bel et bien annoncé le déploiement de ses missiles balistiques Iskander M dans son enclave de Kaliningrad. Le ministère russe de la Défense avait d'ailleurs fait remarquer que «personne n’en a fait un grand secret» et qu'un missile avait même été spécialement installé à la portée d’un satellite américain pour préciser les paramètres de travail.

Le Kremlin a justifié cette décision par son droit à se protéger «dans le contexte de l’expansion de l’OTAN vers les frontières russes». Et le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a fait remarquer que la Russie déployait des armements sur son territoire, à la différence des Etats-Unis.

Selon le sénateur russe Viktor Ozerov, la Russie est forcée de déployer ses missiles à Kaliningrad pour répondre à la menace posée par Washington et le déploiement récent de ses missiles de croisière en Pologne et en Roumanie.

Le ministre finlandais de la Défense, dont le pays se trouve à proximité de Kaliningrad, a lui aussi commenté ce déploiement des missiles russes. «Nous soutenons la coexistence pacifique. Nous menons une politique active de stabilité et voudrions que la situation militaire s’apaise dans la région et non pas qu'elle s’aggrave», a déclaré Jussi Niinisto.

 Lire aussi : Défense russe : on n'a fait aucun secret du déploiement des missiles Iskander-M près de Kaliningrad

 

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales