Ukraine : quand la paranoïa vis-à-vis de la Russie conduit au pugilat entre parlementaires (VIDEO)

Ukraine : quand la paranoïa vis-à-vis de la Russie conduit au pugilat entre parlementaires (VIDEO)
Capture d'écran d'une vidéo de Ruptly

Les élus du Parlement ukrainien se sont une nouvelle fois illustrés par leurs aptitude à la bagarre, après qu'un chef de parti a accusé un de ses adversaires politiques d'être un agent à la solde de Moscou.

C'est quasiment une tradition : le Parlement ukrainien a de nouveau été le théâtre d'une bagarre entre parlementaires, rapporte l'agence Reuters, lundi 14 novembre. A l'origine de la rixe, cette fois, la peur bleue qu'éprouvent les élus ukrainiens à l'égard d'une hypothétique infiltration des sphères dirigeantes de leur pays par le Kremlin...

Les hostilités ont été déclenchées lors d'une réunion rassemblant les chefs des formations politiques à Kiev, après qu'Oleh Liachko, leader du Parti Radical, a accusé le dirigeant du Bloc d'Opposition Iouri Boïko de se rendre à Moscou pour y recevoir des ordres. «A propos, je compte demander au Service de sécurité d'Ukraine pourquoi ceux qui se rendent à Moscou ne sont pas encore en prison» a également lancé, provocateur, Oleh Liachko, avant que Iouri Boïko ne bondisse dans sa direction et ne tente de le frapper au visage.

Des parlementaires situés autour des deux hommes sont aussitôt intervenus pour avorter l'affrontement... mais Oleh Liachko a continué à lancer des piques, parvenant finalement bel et bien à faire éclater une bagarre dans la solennelle assemblée.

Le Parlement national basé à Kiev, la «Rada», est habitué à abriter ce genre de scènes : pas plus tard qu'en septembre dernier, un ex-vice Premier ministre de l'ancien président Viktor Ianoukovitch et un député en étaient venus aux mains pour régler leurs différends politiques...

Lire aussi : Fight club kiévien : les cinq bagarres les plus spectaculaires au parlement ukrainien (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.