Ukraine : pugilat en direct entre un député et un ex-vice Premier ministre de Viktor Ianoukovitch

© Capture d'écran d'une vidéo

Les différends entre un député du peuple et un ex-vice Premier ministre, représentants de deux générations de politiques ukrainiens, se sont terminés en bagarre, sous les yeux ébahis des journalistes.

Les débats politiques en Ukraine sont réputés être vifs. A la Rada, le parlement, les échanges de vues prennent souvent la forme d'échange de coups de poings. Dans la soirée du 22 septembre, deux hommes politiques ukrainiens ont décidé de reprendre les hostilités dans un couloir d'un studio de télévision.

Vladimir Parasiouk, jeune député de 29 ans, est tombé à bras raccourcis sur Alexandre Vilkoul, ancien vice-Premier ministre des années 2012-2014 lors de la présidence de Viktor Ianoukovitch, alors que des dizaines de journalistes les attendaient.

Quelques instants après cette rencontre de gentlemen, Vladimir Parasiouk a aperçu dans la rue le Range Rover de son adversaire. Sans hésiter, il s’est mis à taper sur le véhicule et à le rayer avec des clefs, hurlant : «Voilà pour toi ! Pour l’Ukraine ! Pour le Donbass !»

Les différends entre Vladimir Parasiouk et Alexandre Vilkoul ne datent pas d'hier. Lors des manifestations sur le Maïdan, Vladimir Parasiouk avait été membre du bataillon «Dniepr», qui combattait pour la chute du gouvernement de Victor Ianoukovitch. Le 21 février  2014, il avait même juré devant les manifestants qu’il renverserait le président lui-même s'il le fallait, si Ianoukovitch ne quittait pas son poste volontairement.

Alexandre Vilkoul, quant à lui, a été élu à la Rada après le coup d'Etat. Mais ses collègues ne l'apprécient guère à cause de son passé auprès du président Ianoukovitch. Le 13 mai 2016, Vladimir Parasiouk et Ioulia Timoschenko l’avaient fait sortir de la Rada car il s'exprimait en russe.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales