36 personnes auraient été tuées dans une mine d'or au Nigéria par des voleurs de bétails présumés

- Avec AFP

36 personnes auraient été tuées dans une mine d'or au Nigéria par des voleurs de bétails présumés© Afolabi Sotunde Source: Reuters
Un chercheur d'or au Nigéria, dans l'Etat du Zamfara

Une attaque aurait fait de très nombreuses victimes dans une mine d'or au Nigéria. Les autorités accusent des voleurs de bétails d'être coupables de ce crime.

Le gouvernement nigérian et le gouverneur de l'Etat de Zamfara ont annoncé le mardi 8 novembre que trente-six personnes, dont des mineurs et des vendeurs d'or, auraient été abattues par balles dans l'Etat de Zamfara, dans le nord du Nigeria, par des voleurs de bétail présumés.

Le gouverneur de l'Etat de Zamfara a condamné cette attaque «dans les termes les plus fermes», la qualifiant d'«acte de terrorisme».

Des habitants ont confirmé l'agression à l'AFP. Il s'agit de la dernière attaque dans une série de raids mortels commis dans l'Etat par des voleurs de bétail contre des communautés pastorales.

«Nous ne doutons pas un instant que des voleurs de troupeaux qui sèment la terreur étaient derrière cette attaque», a assuré à l'AFP un habitant, Lawwali Usmanu.

Selon un responsable local, les assaillants auraient pénétré dans les tunnels de la mine, ouvrant le feu contre les mineurs après avoir tué des vendeurs d'or qui se tenaient à l'entrée des galeries.

L'Etat de Zamfara est réputé pour ses ressources aurifères considérables et ses mines exploitées par des méthodes traditionnelles. Les habitants de la région pratiquent cette activité pour augmenter leurs revenus issus de l'élevage et de l'agriculture de subsistance.

Ces communautés rurales sont régulièrement victimes d'attaques de voleurs de bétail, qui tuent les villageois, pillent et mettent le feu aux habitations, incitant les habitants de la région à constituer des compagnies de surveillance pour repousser les agresseurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales