Arrivée d'ExoMars sur la planète rouge : un succès pour l'Europe spatiale

Source: AFP

La sonde ExoMars lancée le 14 mars dernier arrivera sur Mars le 19 octobre. La mission de l'Agence spatiale européenne, qui marque un nouveau succès pour cette dernière, est le fruit d'une coopération avec la Russie.

Au terme d'un voyage de 496 millions de kilomètres, la sonde ExoMars s'apprête à se poser sur Mars. Elle est le fruit d'une ambitieuse mission lancée conjointement par l'Agence spatiale européenne (ESA) et par l'agence russe Roscosmos, qui a notamment conçu le propulseur. Pour un coût évalué à environ 1,3 milliard d'euros, elle permettra de récolter de précieuses informations quant à la composition de la planète rouge.

L'arrivée se fera en deux temps. D'un côté, la mise en orbite du TGO, sorte de détecteur de gaz qui permettra de mieux comprendre la composition de l'atmosphère martienne. De l'autre, l'atterrissage du module Schiaparelli, qui servira entre autres à détecter les champs magnétiques existant sur la planète rouge.

En effet, comme le rapporte le site de l'Obs, le module Schiaparelli permettra, au terme de la seconde phase de la mission prévue pour 2020, de réceptionner les robots qu'enverra l'ESA. Ces derniers seront capables de creuser jusqu'à deux mètres de profondeur dans le sol martien. A titre de comparaison, les robots de la NASA ne peuvent creuser que jusqu'à quelques centimètres.

Après le succès de la mission d'observation de la sonde Rosetta, il s'agit d'une nouvelle étape dans l'exploration spatiale, mais également d'un signe supplémentaire de la réussite de l'Europe spatiale. L'Europe est désormais la deuxième puissance spatiale, après les Etats-Unis, à faire atterrir un engin sur Mars.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales