Un artiste russe asperge de peinture une caricature de François Hollande à 180 000 euros (IMAGES)

© Capture d'écran Facebook Alex Deno

Le 13 octobre, un artiste-peintre mécontent a aspergé de peinture rouge une caricature du président français réalisée par le dessinateur français Alex Deno qui expose actuellement à Moscou. L'oeuvre dégradée avait une valeur de 180 000 euros.

L'organisateur de l'exposition, Konstantin Filippov a déclaré à l'agence russe Moskva ignorer si le choix de l'œuvre à dégrader était intentionnel ou non. 

Il a ajouté que l'artiste français Alex Deno, auteur de la caricature, avait décidé de ne pas porter plainte immédiatement auprès de la police en raison de l'importance de l'événement et du statut des invités. «Il ne voulait pas qu'on se rappelle de son oeuvre de cette façon. Mais aujourd'hui, il va prendre la décision si oui où non il se rendra à la police», a ajouté l'organisateur. 

© Capture d'écran de la vidéo de RenTV

Un désaccord de goûts artistiques

Sur sa page Facebook, l'artiste Aleksandr Kozhukhov a expliqué que son geste était dû à un désaccord profond sur les goûts artistiques d'Alex Deno. «L'Art est fait pour être parfait, esthétique, éternel. Mais il ne doit pas être politisé ou destiné à dorer l'image de tel ou tel dirigent. [...] Je soutiens Alex dans plusieurs de ses créations, mais je suis catégoriquement contre ce genre de tournures dans l'Art», a-t-il écrit.

De son côté, Alex Deno se dit déçu et promet une réponse ... en caricature 

Quelques secondes après l'incident, l'artiste, après avoir observé son tableau vandalisé, a déclaré : «C'est quelqu'un qui aime pas François Hollande je crois.»

Sur sa page Facebook, l'artiste français a fait part de sa frustration : «C’est la première fois dans ma vie qu' on détériore l'un de mes tableaux. Quant cet incident a eu lieu, je ne savais comment réagir. Je ne voulais pas gâcher la fêtes aux autres et j’ai demandé aux organisateurs de ne pas appeler la police [...] Je voudrais retrouver cette personne et parler avec elle pour savoir quel était son but et la cause de cet acte.» 

© Capture d'écran facebook

Interrogé par la chaîne russe RenTV après l'incident, il a ajouté qu'il comptait réfléchir à une réponse à cette dégradation de son travail. «L'incident qui a eu lieu tout à l'heure, m'a donné une idée nouvelle. Et je vais assurément la réaliser : Je vais faire une caricature de la personne qui a dégradé mon travail», a-t-il conclu.

Lire aussi : Polémique en Australie : les partisans du mariage gay comparés aux nazis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales