Etats-Unis : une autopsie privée montre que Keith Scott a été abattu par la police de quatre balles

© Handout Source: Reuters

Une autopsie privée montre que l'Afro-Américain abattu par la police à Charlotte, en Caroline du Nord est mort de plusieurs blessures par balle dans le dos et à l'abdomen. Pendant ce temps, l'enquête officielle patine.

Une autopsie indépendante a été menée à la demande de la famille de Keith Scott, après que le bureau du médecin légiste du comté de Mecklenburg, à Charlotte, a refusé de publier le résultat de son propre examen médico-légal. 

Lire aussi : A Charlotte, les manifestations se poursuivent malgré le couvre-feu (PHOTOS, VIDEOS)

Les avocats représentant la femme de Keith Scott ont eux publié les résultats de l'autopsie le 12 octobre. Cette dernière a été menée par la clinique privée spécialisée Newberry Pathology Associates, en Caroline du Sud.

L'autopsie a démontré que la mort de Keith Scott était un homicide et qu'elle avait été causée par «deux blessures par balle dans le dos et l'abdomen».

«Keith Scott a reçu trois balles dans le dos, en haut à gauche, une autre en bas de l'abdomen et une au poignet gauche», selon le rapport d'autopsie, qui indique que la victime a également subi des «fractures aux côtes et aux vertèbres».

L'un des avocats représentant la femme de Keith Scott a déclaré que sa cliente avait été contrainte de demander une autopsie indépendante, le bureau du médecin légiste ayant «refusé de rendre publiques des informations primordiales».

«La famille Scott a autorisé la divulgation du rapport de l'autopsie car, comme ils l'ont maintenu dès le début, ils cherchent simplement la transparence», a déclaré l'avocat.

L'homme prénommé Keith Scott a été tué le 20 septembre par un agent de police de la ville de Charlotte, suscitant plusieurs jours de violentes manifestations. L'agent responsable de sa mort est actuellement en congé administratif payé, tandis que l'enquête peine à faire tout la lumière sur l'affaire.  

Lire aussi : «L'Empire Américain traite les Noirs comme un peuple asservi»

Cette nouvelle bavure est survenue à un moment où le sentiment anti-policier est déjà particulièrement élevé aux Etats-Unis en raison d'une accumulation d'incidents tragiques au cours desquels des Afro-Américains non-armés ont abattus par la police , notamment ces derniers mois. 

Lire aussi : Etats-Unis : ces Noirs américains qui sont devenus des symboles des violences policières (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales