Irak : au moins deux membres des forces spéciales françaises gravement blessés par un drone piégé

Des Peshmergas dans la banlieue de Kirkouk en Irak Source: Reuters
Des Peshmergas dans la banlieue de Kirkouk en Irak

Deux soldats déployés à Erbil, en Irak, ont été gravement touchés par l'explosion d'un drone piégé, piloté par un groupe lié à l'Etat islamique. Une dizaine d'autres soldats pourraient aussi avoir été touchés.

Deux membres des forces parachutistes de la Task Force Hydra déployée à Erbil aux côtés des Peshmergas irakiens ont été gravement blessés dans l'explosion d'un drone piégé, a annoncé le porte-parole du gouvernement français Stéphane Le Foll, confirmant ainsi des informations apparues dans le journal Le Monde. L'un des deux membres du commando serait entre la vie et la mort.

Lire aussi : La France envoie de l'artillerie à l'armée irakienne pour lutter contre l'Etat islamique

Selon le blog spécialisé sur les questions de défense de Philippe Chapleau, une dizaine d'autres soldats auraient été plus légèrement blessés dans l'attaque, avant d'être évacués par avion vers la France et soignés à l'hôpital militaire de Clamart avec les deux membres des forces spéciales.

Le drone aurait été abattu par les soldats avant d'exploser au sol. Il s'agirait la première attaque du genre contre des effectifs français.

L'armée française comprend des effectifs au sol à Erbil depuis au moins deux ans, afin d'appuyer les combattants kurdes dans leur lutte contre les terroristes de l'Etat islamique.

Lire aussi : Lutte contre Daesh : des avions de chasse décollent du porte-avions Charles de Gaulle vers Mossoul

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales