Les Apple Watch interdites de réunions ministérielles en Grande-Bretagne...par peur des Russes !

Source: Reuters

Par crainte qu'elles soient piratées par les services secrets russes et qu'elles servent à espionner, les montres Apple seront désormais bannies des réunions officielles.

Alors qu’elles étaient acceptées du temps de David Cameron – Michael Gove, l’ancien secrétaire à la Justice en portait une – elles sont interdites depuis l’arrivée au pouvoir de Theresa May. Elles rejoignent les smartphones, eux aussi interdits dans les réunions ministérielles. 

Selon une source citée par le quotidien britannique The Telegraph, c'est la crainte que ces montres soient utilisées à des fins d'écoute à distance qui a motivé leur interdiction.

«Les Russes essaient de tout pirater» a ajouté cette source. La nouvelle a même fait réagir la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova. «Apple Watch ? Facile. C'est étrange que le Telegraph ne sache pas que les espions russes peuvent pirater encore plus facilement les montres Bréguet» a-t-elle ironisé, faisant référence à l'infaillibilité des célèbres montres suisses.

Une anecdote révèle néanmoins le vrai danger des Apple Watch : lors d'une réunion ministérielle, à l'époque de David Cameron, Michael Gove tentait de consulter ses emails en toute discrétion. Appuyant sur le mauvais bouton, il avait déclenché une chanson de Beyoncé, provoquant l’hilarité de ses pairs, et perturbant la réunion. 

LIRE AUSSI : Vous cherchez un job ? Le FBI recrute un développeur d'enregistreur espion pour smartphone

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales