Blatter à Platini : je ne démissionnerai pas mais j’aurais pu le faire

Le président actuel de FIFA Sepp BlatterSource: Reuters
Le président actuel de FIFA Sepp Blatter

Le président de FIFA Sepp Blatter entend présenter sa candidature pour un cinquième mandat à la tête de l’organisation internationale du football, rejetant les arguments de son homologue de l’UEFA en faveur de sa démission.

Selon une source au sein de l’UEFA citée par The Guardian, Blatter a dit qu’il ne démissionnerait pas à la demande de Platini mais qu’il aurait pu le faire si on le lui avait demandé plus tôt.

C’est à une conférence de presse à Zurich que le président actuel de l’UEFA avait plaidé publiquement pour la démission de Joseph Blatter, se déclarant «dépité» et «écœuré» par la situation à la FIFA. A l’approche des élections du président de la FIFA, Platini a annoncé que lui-même et 46 autres délégués de l’UEFA appuieraient la candidature du rival de Blatter, le prince jordanien Ali ben al-Hussein, appelant les responsables des confédérations à s’unir autour de sa figure. Il a aussi exclu le report des élections, alors que l’UEFA a décidé de ne pas les boycotter vu que cela garantirait la victoire de Blatter.

La détermination de Blatter à ne pas retirer sa candidature arrive malgré la pression qui s’intensifie sur fond d’un scandale de corruption qui défraie la chronique depuis deux jours. Au total, neuf responsables anciens et actuels de la fédérations et cinq responsables de sociétés partenaires ont été accusés d’avoir reçu des pots-de-vin pour un montant total de plus de 135 millions d’euros sur une période de 24 ans. Une enquête à part a été lancée par la justice suisse autour la nomination des pays hôtes des championnats du monde de 2018 et 2022.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales