Alerte à la bombe au Canada : la police fait évacuer 19 000 étudiants après avoir reçu des menaces

Police montée canadienne. Image ©Chris Wattie/Reuters
Police montée canadienne. Image ©Chris Wattie/Reuters

La police montée canadienne a fait procéder à l'évacuation de toutes les écoles de la petite province de l'Ile-du-Prince Edouard, sur la côte est du pays. Les autorités ont déclaré avoir reçu «par fax» des menaces indiquant la présence d'une bombe.

La police montée royale canadienne (RCMP) a déclaré avoir reçu des menaces par «fax» mentionnant la «présence d'une bombe dans les établissements scolaires, sans spécifier lequel, mais que la bombe serait activée».

Les autorités ont déclenché le «plan d'urgence» et décidé de procéder à l'évacuation de toutes les écoles d'une des provinces de la fédération canadienne, celle de l'Ile-du-Prince-Edouard qui compte seulement quelque 146 000 habitants.

Ce sont ainsi plus de 19 000 étudiants qui ont dû quitter leur établissement en raison de l'alerte à la bombe, à la demande du directeur de l'enseignement public de la province, Parker Grimmer, qui a mis en avant «une menace significative».

«Nos agents ont emmené les étudiants dans des lieux sûrs, où ils trouveront des bus. Les parents doivent aller chercher leurs enfants à ces endroits-là», a déclaré la police, demandant par ailleurs aux parents d'attendre plus d'information avant de se déplacer.

L'université de la province a fermé ses portes pour la journée. 63 autres établissements scolaires, anglophones comme francophones, sont concernés par la mesure, dont le campus de l'université de Cap-Breton.

Les étudiants et les élèves ont été transportés en lieu sûr, indique la police, laquelle met en avant une «menace potentielle». Selon la chaîne de télévision canadienne CBS, des appels suspects seraient à l'origine de l'évacuation. Dans la province voisine de Nouvelle-Ecosse, certains campus ont également fait l'objet d'une telle évacuation préventive.

La police a précisé ne pas avoir identifié pour l'heure l'auteur de la menace. Les recherches sont toujours en cours afin de retrouver d'éventuels engins explosifs. En l'absence de bombe, la province de l'Ile-du-Prince-Edouard a prévu de rouvrir les écoles dès demain.

Lire aussi : Bombes à New York : entre nuggets, voitures et Afghanistan, le curieux parcours d'Ahmad Khan Rahami

Détails à suivre...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales