Une des personnes suspecte de terrorisme arrêtée à Paris serait liée à la filière belge de Jumet

Source: Reuters

Ines Madani, la jeune femme inculpée et incarcérée en France après la découverte de bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris serait liée au dossier de la filière dite de Jumet, qui prévoyait des départs vers la Syrie depuis la Belgique.

«Il ressort des résultats de l'observation transfrontalière que nous avons sollicitée que M. Bilal et Albin M. [deux inculpés de la filière Jumet] se seraient rendus à Paris en date du 5 janvier 2016. Qu'ils y auraient notamment rencontré la nommée Inès Madani, de nationalité française», peut-on lire dans les documents issus de l’enquête belge concernant Inès Madani, auxquels le site RTL Belgique a eu accès en exclusivité. 

Ces documents pourraient avoir une importance cruciale pour l'enquête, puisqu'ils permettraient d'établir un lien entre réseaux islamistes belges et français. 

Le dossier de la filière de Jumet passe mercredi 14 septembre en chambre du Conseil de Charleroi. Le lien avec la jeune terroriste présumée de Paris vient alourdir le dossier à charge des membres de cette filière.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales