Orgies à Las Vegas aux frais d'un fonds souverain : Leonardo DiCaprio interrogé par le FBI

Source: AFP

L'affaire défraie la chronique financière mais pourrait aussi faire les choux gras de la presse people. Une partie des fonds détournés auraient permis de financer le film Le loup de Wall Street et quelques fêtes privées de l'acteur à Las Vegas.

La réalité dépasserait-elle la fiction ? L'étau se resserre autour de Leonardo DiCaprio, alors que la justice américaine enquête sur ce qui pourrait être le plus gros scandale financier de ce début de XXIe siècle. Les directeurs du fonds souverain malaisien 1MDB (1Malaysia Development Berhad) auraient volé quelque 3,5 milliards de dollars pour s'enrichir personnellement. Mais une partie de cet argent aurait également atterri dans l'escarcelle de Leonardo DiCaprio lors du bouclage du budget du film Le loup de Wall Street et par le biais de sa fondation, la Leonardo DiCaprio Foundation (LDF), dont l'objet est la protection de l'environnement.

Le milliardaire malaisien Jho Low, proche du Premier ministre malaisien Najib Razak, aurait utilisé une partie des fonds détournés pour financer la production du blockbuster réalisé par Martin Scorcese. Pour l'heure, la star n'a pas été mise en examen mais a dû se soumettre à un interrogatoire du FBI. Selon le Bureau fédéral, quelque 100 millions de dollars du fonds souverain ont été indûment investis en 2012 dans le financement du film Le loup de Wall Street dont DiCaprio est non seulement la tête d'affiche, mais aussi le producteur. Des dizaines de millions d'euros ont été utilisés en 2012 par le beau-fils du Premier ministre, Riza Aziz, qui se rêvait producteur de films.

Bacchanales et virées dans les casinos

Riza Aziz, Jho Low et Leonardo DiCaprio seraient vite devenus les meilleurs amis du monde. Une partie des sommes détournées aurait servi à payer des fêtes très arrosées et des orgies à Las Vegas. Pour les 40 ans de l'acteur, ses acolytes auraient été vus en train «d'arroser les murs avec du champagne pour au moins un million de dollars». En 2015, lors d'un gala à Saint-Tropez, selon le Hollywood Reporter, Jho Low aurait offert à la fondation DiCaprio une sculpture de Roy Lichtenstein, une œuvre d'art estimée à 700 000 dollars. Selon le département de la Justice américain, les hommes sont soupçonnés d'avoir flambé quelque 11 millions de dollars dans les casinos de Las Vegas. 

Le scandale a commencé à éclater en 2014, au moment ou le fonds souverain 1MDB s'est retrouvée avec un trou de 11 milliards d'euros. En 2015, le Wall Street Journal a publié des documents mettant en cause le Premier ministre malaisien. Ces documents montrent qu'en 2009, l'équivalent de 635 millions d'euros ont été secrètement détournés par Jho Low vers des comptes contrôlés par le milliardaire malaisien. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales