La banque UBS menacée par un scandale de détournements de fonds en Malaisie

Le siège de la banque UBS à Berne © Ruben Sprich Source: Reuters
Le siège de la banque UBS à Berne

La banque suisse UBS fait partie des établissements dans le collimateur du régulateur de Singapour pour son implication dans le détournement d'argent du fonds d'Etat malaisien 1MDB.

Le fonds d'Etat malaisien 1MDB, destiné à financer le développement économique local, est suspecté d'avoir transféré des centaines de millions de dollars dans des coffres privés, d'avoir financé la campagne électorale du Premier ministre malaisien Najib Razak, ainsi que le blockbuster hollywoodien Le loup de Wall Street.

L'autorité monétaire de Singapour (MAS), qui assure aussi le rôle de régulateur bancaire, va lancer des enquêtes visant plusieurs banques dont UBS, la plus grande banque suisse, afin d'avoir plus d'informations concernant leurs relations commerciales avec le fonds.

Le blog d'investigation Sarawak Report a publié cette semaine des reçus bancaires faisant état d'un paiement de deux milliards de dollars émis par 1MDB et qui a transité par un compte d'UBS à Singapour avant d'être placé sur un compte détenu par l'entité Aabar Investissement. Cette entité est suspectée d'être détenue par des associés du Premier ministre malaisien Najib Razak.

L'un des neufs reçus de virement bancaires impliquant la banque UBS © Sarawak Report
L'un des neufs reçus de virement bancaires impliquant la banque UBS

Pour le site, «la plus grande partie d’un emprunt de trois milliards de dollars – levé à l’origine par [la banque] Goldman Sachs en 2013 pour créer le Tun Razak Exchange, le plus important quartier d’affaires de Kuala Lumpur» a été détournée.

UBS a refusé de commenter l'affaire «du fait des dispositions légales suisses et singapouriennes».

Le MAS avait déjà fait fermer la banque suisse Banca delle Svizerra en mai, pour son implication dans une affaire de blanchiment d'argent et de corruption également en relation avec 1MDB.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales