Allemagne : plus de 300 extrémistes auraient infiltré l'armée

Des soldats de la Bundeswehr.© Michaela Rehle. Source: Reuters
Des soldats de la Bundeswehr.

Le service de contre-intelligence militaire allemand enquête sur plus de 60 cas de potentiels extrémistes islamistes au sein de la Bundeswehr. Une loi durcissant les conditions d'entrée dans celle-ci devrait être votée la semaine prochaine.

«Actuellement, le MAD (le service de contre-intelligence militaire allemand) vérifie le profil de quelque 300 extrémistes supposés au sein des forces armées : 268 extrémistes de droite, 64 islamistes et six extrémistes de gauche». C'est le témoignage, peu rassurant, que le quotidien allemand Die Welt a rapporté dimanche 28 août d'une source militaire anonyme. Cette dernière commente : «Les risques posés par ces individus (...) à l'intérieur comme à l'extérieur du pays ne peuvent pas être ignorés.»

Afin de prévenir le danger posé par de tels infiltrés radicaux, le MAD envisagerait de faire prendre à la Bundeswehr (l'armée allemande) de nouvelles mesures restrictives en matière de recrutement. Toujours selon Die Welt, il s'agirait de rendre impossible l'intégration des forces armées pour les criminels, les terroristes ainsi que les personnes considérées comme «extrémistes».

Dans cette optique, le Parlement allemand devrait se pencher, la semaine prochaine, sur un projet de loi visant à accroître les contrôles sur les militaires. Selon le texte, obtenu par le journal allemand, la «Bundeswehr forme tous ses soldats à l'utilisation d'armes de guerre», ce qui pose le risque que des terroristes infiltrés «fassent usage de leurs compétences» militaires pour commettre des attentats.

Le projet de loi impliquerait d'imposer des tests aux personnes souhaitant devenir militaire afin d'évaluer leur degré d'extrémisme – tandis qu'aujourd'hui, seuls les individus déjà enrôlés dans l'armée sont soumis à des contrôles de ce type. La facture d'une telle mesure s'élèverait à environ 8,2 milliards d'euros.

La flambée d'attentats inspire à l'Allemagne une batterie de mesures

Ces résolutions anti-terroristes s'inscrivent dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu en Allemagne. En juillet, le pays a en effet connu une vague d'attentats terroristes sans précédent : en l'espace de deux semaines seulement, un réfugié a attaqué les passagers d'un train à la hache, un jeune homme a ouvert le feu sur la foule à Munichun autre a réalisé un attentat à la machette à Reutlingen et un terroriste, enfin, a commis un attentat-suicide en Bavière.

Face à cet accroissement soudain de la menace terroriste, les autorités allemandes envisageraient notamment de rétablir le service militaire... et de demander aux civils de stocker des vivres chez eux.

 

Lire aussi : Les Allemands se ruent sur les armes d'autodéfense dans la peur de nouvelles attaques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales