Allemagne : un ministre bavarois veut renvoyer 1 000 migrants dans leur pays d'ici 3 ans

© Dominic Ebenbichler Source: Reuters

Le million et demi de migrants arrivés en Allemagne grâce à la politique de la porte ouverte d'Angela Merkel devraient être renvoyés chez eux au cours des 3 prochaines années, a déclaré le ministre bavarois des Finances lors d'une interview.

Interviewé par Der Spiegel, Marcus Söder, ministre des Finances de Bavière, a ajouté que les conflits en cours dans les pays de provenance de la majorité des réfugiés (Irak, Syrie) devraient s'être atténués d'ici cette période de trois ans.

«En termes spécifiques, plutôt que de rapatrier ici toutes les familles de migrants pour les réunir, nous devrions les renvoyer chez eux, afin qu'ils se retrouvent là-bas, dans leur pays d'origine», a déclaré le ministre.

«Nous avons donné à ces gens une protection temporaire car leur pays sont ravagés par la guerre. Mais si la situation dans leur pays d'origine tend à s'améliorer, je pense que ces populations seront bien mieux chez elles, à reconstruire leur patrie. La loi sur la procédure d'asile stipule que les gens doivent retourner dans leur pays si la situation le permet et qu'ils ne sont plus menacés de mort», a encore souligné le ministre.

Lire aussi : «Nous ne sommes pas la salle d'attente de l'Allemagne», déclare le ministre de la Défense autrichien

Marcus Söder à en outre déclaré que «même en ayant les meilleurs intentions qui soient, aucun gouvernement ne peut intégrer à sa société un nombre aussi important de personnes de cultures complétement étrangères et, de surcroît, dans un laps de temps aussi court».

Depuis 2015, l'Allemagne a accepté près de 1,5 millions de demandeurs d'asile. Depuis la fermeture de la route des Balkans et la signature du pacte sur les réfugiés entre l'UE et la Turquie, le nombre de ceux qui tentent de passer en Europe a fortement chuté. Des milliers de demandeurs d'asile restent pourtant entassés dans des camps de fortune disséminés dans toute l'Europe en attendant d'être fixé sur le sort de leur demande d'asile.

Lire aussi : Des dirigeants de l’UE reprochent à Angela Merkel ses pressions pour les quotas de migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales