Canada : une attaque à l’arbalète fait trois victimes à Toronto

Une partie du quartier de Scarborough, dans la banlieue de Toronto, a dû être bouclé© Capture d'écran du compte Twitter : @tvanouvelles
Une partie du quartier de Scarborough, dans la banlieue de Toronto, a dû être bouclé

La ville de Toronto a été prise d'une certaine panique ce jeudi 25 août. Trois individus ont trouvé la mort dans une attaque à l’arbalète et un immeuble a été évacué à cause d’un colis suspect. Les deux incidents sont liés. Un homme a été arrêté.

La situation est toujours floue du côté de Toronto. Le 25 août, aux alentours de 13h, la police répond à un appel signalant une attaque au couteau. Arrivées sur place, les forces de l’ordre découvrent deux hommes et une femme qui semblent avoir été touchés par des carreaux d’arbalètes. Les trois victimes ont succombé à leurs blessures.

CTV News, citant les services d’urgence, affirme qu'une autre personne a été sérieusement blessée dans l’agression.

«Nous n’avons aucune idée de la raison de cette attaque», a déclaré, dubitatif, David Hopkinson, porte-parole de la police. Selon l’inspecteur Mike Carbone, un homme a été placé en détention. Le policier n’a pas souhaité donner plus de détails.

Immeuble évacué

Dans la foulée de cet incident, un immeuble a été évacué à cause d’un colis suspect. Lors d’une conférence de presse, l’inspecteur Carbone a confirmé que les deux événements étaient liés.

L’homme arrêté n’a toujours pas été identifié et on sait seulement pour l'heure qu’il est âgé de 35 ans. Les médias canadiens ont pu se procurer une vidéo montrant la police encerclant une partie d’un quartier résidentiel à Scarborough dans la banlieue de Toronto.

Lire aussi : Canada: l'homme abattu avait prêté allégeance au groupe EI dans une vidéo

Ce n’est pas la première attaque à l’arbalète que connaît la ville. En 2010, un dénommé Zhou Fang avait tiré dans le dos de son père à l’intérieur d’une bibliothèque municipale avant de lui briser le crâne avec un marteau.

Victime de violences domestiques, il avait été condamné pour meurtre au second degré, une charge moins lourde que l’homicide volontaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales