«Brûlez les Français !» : l'Etat islamique s'en prend encore à la France dans une vidéo

Des terroristes de Daesh menacent les français © Capture d'écran d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique
Des terroristes de Daesh menacent les français

Tournée sur le front irakien, à Kirkouk, une nouvelle vidéo montre des membres de l'Etat islamique au combat. Une séquence met en scène un soldat hurlant des menaces à l'encontre des Français, incitant les sympathisants de Daesh à les tuer.


D'après le groupe de veille non gouvernemental sur le terrorisme SITE, l'Etat islamique a diffusé une nouvelle vidéo de ses soldats, combattant l'armée irakienne, au cours de laquelle l'un des terroristes s'écrie face caméra «Brûlez les Français !».

La scène a été filmée à Kirkouk, où les terroristes affrontent l'armée irakienne.

Les images montrent aussi des soldats en train de faire les poches des cadavres de soldats irakiens qu'ils viennent d'abattre.

Intitulé Les nobles montagnes, le document a été diffusé le 3 août sur les réseaux djihadistes, soit à peine quelques jours après l'égorgement du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, attentat revendiqué par l'Etat islamique.

Ce n'est pas la première fois que des vidéos publiées par Daesh ou de personnes qui s'en revendiquant menacent la France. Abdel Malik Nabil Petitjean, le co-assassin du prêtre Jacques Hamel avait appelé à «frapper les pays de la coalition». Dans une autre vidéo, publiée quelques jours après le massacre du 14 juillet dernier, l'organisation terroriste mettait en garde contre «les représailles [qui] vont se répéter contre [les] citoyens dans les rues de Paris, de Marseille et de Nice».


Les projets meurtriers de Daesh ont frappé la France à plusieurs reprises, notamment lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris ou du massacre de Nice perpétré par un Tunisien au volant d'un poids lourd sur la Promenade des Anglais le 14 juillet dernier. Un attentat qui a fait 84 morts.

Lire aussi : Une vidéo attribuée à Daesh menace la Russie et Poutine d’attentats

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales