Quatre militaires belges membres de la milice des «Soldats d’Odin» réprimandés par leur hiérarchie

© Norsk Telegrambyra AS Source: Reuters

Membres de l’armée belge, plusieurs sympathisants des «Soldats d’Odin», une milice née en Scandinavie et importée en Belgique pour «défendre les valeurs occidentales» contre les migrants, sont dans le viseur de leur hiérarchie.

Selon des informations de la Sureté de l’Etat (le service de renseignement civil belge) et du service général du renseignement militaire, quatre soldats de l'armée nationale feraient partie de la milice anti-migrants, les Soldats d'Odin.

Une association qui n'est pas du goût de leurs supérieurs, qui les ont appelés afin qu'ils rendent des comptes, indique le journal régional Het Belang van Limburg.

Créée en Finlande en 2015, puis exportée dans plusieurs pays, la milice des Soldats d’Odin a fait son arrivée en Belgique au mois de janvier 2016. Elle se compose de citoyens qui patrouillent dans les rues pour se substituer à la police afin de «défendre les valeurs occidentales» en protégeant les habitants des migrants, selon les dires de l'organisation.

Les services de renseignement belges gardent par ailleurs un œil avisé sur d’autres mouvements similaires, les Fils d’Odin et les Combattants de Thor, qui se sont récemment implantés dans la ville flamande d’Anvers.

Lire aussi : Belgique: les mouvements d'extrême-droite raciste montent en flèche après les attentats de Bruxelles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales