Turquie : démission de deux importants généraux

Source: Reuters

Deux importants généraux de l'armée turque ont démissionné avant une réunion du Conseil militaire suprême, le 28 juillet à Ankara, qui décidera d'un remaniement de l'armée après le putsch manqué du 15 juillet, selon l'agence de presse privée Dogan.

Le chef de l'armée de terre, le général Ihsan Uyar, et le «chef des entraînements et de la doctrine de commandement», le général Kamil Basoglu, ont démissionné, au lendemain de l'annonce du limogeage de 149 généraux et amiraux par le président Recep Tayyip Erdogan.

Ces démissions interviennent dans un contexte tendu en Turquie, alors que le président continue ses purges. Accusés d'être des sympathisants du prédicateur Fethullah Gülen, de nombreux salariés du secteur de l'éducation, des militaires ou encore des médias – avec la fermeture le 27 juillet de 16 chaînes de télévision, trois agences de presse, 23 stations radios, 45 journaux, 15 universités et 29 maisons d'édition – en font les frais. 149 gradés de l'armée ont également été limogés, ainsi que 88 employés du ministère des affaires étrangères, selon une déclaration, jeudi 28 juillet, du ministre des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. 

Le 27 juillet, le Premier ministre Binali Yildirim avait prévenu dans un entretien accordé à la chaîne de télévision britannique Sky News, qu’il «pourrait y avoir de nouvelles arrestations», en plus de toutes celles déjà intervenues depuis le coup d’Etat avorté du 15 juillet.

Selon le ministre de l’Intérieur, Efkan Ala, 15 846 personnes ont été placées en garde à vue depuis le coup d’Etat avorté. Au total, plus de 35 000 personnes ont été arrêtées ou mises à pied depuis la tentative de putsch. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales