«L'immigration tue !» : La campagne choc d'activistes anti-migrants allemands

© Courtesy of Bild.

Dans un contexte de fortes tensions en Allemagne liées à une flambée inédite d'attentats, des contours de corps ont été tracés à la craie sur le sol de plusieurs gares de la région de Saxe afin de dénoncer les violences générées par l'immigration.

Migration tötet (la migration tue, en allemand). Tel est le message que l'on pouvait lire, lundi 25 juillet, sur la multitude de petits bouts de papiers éparpillés sur le sol de plusieurs gares allemandes, aux endroits où avaient été dessiné à la craie des silhouettes humaines évoquant une scène de crime.

La mise en scène, réalisée dans les stations ferroviaires de Königstein, Heidenau et Dresde, dans la région orientale de Saxe, comprenait également de tâches rouges semblables à du sang.

© Courtesy of Bild.

Les forces de police locales ont annoncé qu'elles n'étaient pas parvenues à identifier les auteurs de cette opération de communication anti-immigration, qu'elles ont qualifié d'«acte politique».

© Courtesy of Bild.

Cet événement s'est produit alors qu'un peu partout dans le pays, on assiste à une montée du sentiment anti-réfugiés, accentué par les récents attentats ayant impliqués des migrants. Le 24 juillet, un réfugié syrien a blessé une douzaine de personnes dans un attentat suicide à la bombe en Bavière, tandis qu'un demandeur d'asile originaire du même pays a tué à coups de machette une femme, dans le Land de Bade-Wurtemberg. Une semaine plus tôt, un jeune afghan qui était entré en Allemagne avec le statut de réfugié avait blessé cinq personnes dans une attaque à la hache à bord d'un train.

Des «Anonymous» anti-migrants sans doute à l'origine de l'opération

Les autorités cherchent à savoir s'il existe un lien entre ces dessins et les tags «Réfugiez, rentrez chez vous !» réalisés il y a deux semaines, en langue arabe, dans les mêmes gares.

Une vidéo de cette campagne avait été mise en ligne sur la page Facebook d'un célèbre groupe anti-migrants de la ville de Heidenau, Heidenau-Hört zu, dont les membres arborent des masques similaires à ceux... des activistes d'Anonymous ! Le 24 juillet, le même groupe a posté une vidéo dans laquelle on voit de jeunes hommes masqués réaliser la récente mise en scène anti-immigration (silhouettes tracées sur le sol, faux sang...).

La ville saxonne de Heidenau, d'où provient le mouvement Heidenau-Hört zu, a été le théâtre de nombreux incidents anti-migrants au cours des deux dernières années : en août 2015, 31 policiers allemands avaient été blessés dans des affrontements avec des manifestants opposés à l'ouverture d'un centre de réfugiés. La région de Saxe, en outre, fait office de véritable bastion des mouvements anti-immigration. C'est dans sa capitale, Dresde, qu'est né Pegida, le mouvement contre l'islamisation de l'Allemagne, et c'est au Parlement de ce Land qu'avaient été élus 12 membres du parti d'extrême droite NPD, en 2004.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales