En possession d'explosifs, un Irakien suspecté de terrorisme a été interpellé en Pologne

Des policiers polonais Source: Reuters
Des policiers polonais

La police polonaise a arrêté un terroriste présumé à Lodz, dans le centre de la Pologne. Il portait sur lui des notes sur des préparatifs d'actes terroristes contre des établissements commerciaux français en Pologne.

A la veille de l'ouverture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), un ressortissant irakien de 48 ans a été interpellé dans une auberge de jeunesse de la ville polonaise de Lodz, selon le site d’information polsatnews.pl. Selon les autorités, le malfaiteur comptait commettre un attentat dans la ville. D'après polsatnews.pl, l'Irakien avait en sa possession des notes sur des préparatifs d'actes «terroristes» dirigés principalement contre des établissements commerciaux français en Pologne. Lors de la perquisition, des explosifs ont également été retrouvés.

D'après polsatnews.pl, l'Irakien avait en sa possession des notes sur des préparatifs d'actes «terroristes» dirigés principalement contre des établissements commerciaux français en Pologne.

Le suspect est arrivé en Pologne il y a peu de temps. Il avait auparavant vécu en Suisse et en Suède.

Lire aussi : Pour garantir la sécurité de ses citoyens, la Pologne refuse d’accueillir davantage de réfugiés

La cour a prononcé une détention de deux mois, le temps pour l’agence de sécurité interne polonaise d’établir si le suspect agissait seul ou faisait partie d’une organisation criminelle.

Des centaines de milliers de jeunes catholiques participeront aux JMJ autour du Pape François, entre le 26 et le 31 juillet. 40 000 hommes ont été mobilisés en Pologne pour assurer la sécurité lors de l’événement. D’après le ministre de l'Intérieur Mariusz Blaszczak, près de 200 personnes ont été interdites d'entrée sur le territoire polonais, dans le cadre des mesures de sécurité entourant les JMJ.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales