Allemagne : le mouvement allemand anti-immigration Pegida veut devenir un parti politique

Allemagne : le mouvement allemand anti-immigration Pegida veut devenir un parti politique Source: Reuters

Alors que le mouvement Pegida est, en tant qu'association, menacé d'interdiction par les pouvoirs publics allemand, son chef Lutz Bachmann a annoncé son intention de créer un parti politique. Au risque de faire concurrence à l'AfD ?

Le futur parti devrait prendre le nom de Parti populaire pour la liberté et la démocratie directe, FDDV en court et en allemand. C'est donc un nouveau parti dit «populiste» qui apparaît ainsi dans le paysage politique allemand, alors que le parti anti-européen AfD (Alternative für Deutschland) avait réalisé une percée notable lors des élections partielles du 13 mars dernier, entrant dans les parlements de trois Länder – les régions en Allemagne.

Le chef de Pegida Lutz Bachmann a toutefois assuré que le nouveau parti issu de Pegida ne ferait pas d'ombre à l'AfD : «Nous soutiendrons l'AfD lors des prochaines élections législatives et nous ne présenterons de candidats que dans un nombre limité de circonscriptions», a-t-il déclaré, relevant les bonnes relations entretenues selon lui avec l'AfD.

Quelle place pour Pegida comme parti dans le paysage politique allemand ?

Les deux partis sont toutefois différents. L'AfD est née du constat qu'il n'y avait pas de politique "alternative» à la crise de la dette de la zone euro que la politique d'austérité. Ainsi l'AfD est un parti avant tout eurosceptique, se définissant plus comme anti-euro qu'anti-Europe. Et sa proposition phare est d'ailleurs la dissolution progressive de la zone euro. Mais, avec la crise migratoire que connaît l'Allemagne et la vague d'agression sexuelles de Cologne, l'AfD, emmenée par sa leader Frauke Petry, s'est saisi de la thématique de l'immigration.  

Pegida quant à lui est pour l'instant essentiellement centré sur la dénonciation de l'immigration de masse islamique. Lancé en octobre 2014, les militants du mouvement manifestent depuis tous les lundi à l'heure précise de 18h30 dans un parc public de Dresde.

En savoir plus : Terrorisme, montée des extrêmes, les Allemands plus inquiets que jamais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»